Forum de discussion autour de l'histoire et des sciences
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'île de Pâques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: L'île de Pâques   Mar 10 Juin - 5:32

Pomme Golden a écrit:
L'île de Pâques



Depuis des centaines d'années une île, appelée île de Pâques constitue une énigme majeure de l'archéologie. En effet, d'imposantes statues étranges et inquiétantes sont tournées vers le soleil dans cette île désolée emplie de solitude.

Le plus fascinant est que même les habitants de l'île et des environs ont perdu tout souvenir de la signification de ces visages énormes aux larges oreilles, aux orbites béantes ; vestiges d'une civilisation ancienne peu connue des terres du pacifique.

C'est le navigateur hollandais Roggeveen qui les aperçoit le premier le jour où il débarque sur la terre aride et pauvre d'origine volcanique à la pointe de la Polynésie, le jour de Pâques 1722. C'est d'ailleurs cette date qui donnera le nom à l'île.



>> voir le plan de l'île <<

Les statues



Ces statues gigantesques, appelées "moaï" ont une taille variant de 1 à 20 mètres représentent cependant une silhouette entière. Les visages sont si disproportionnés et énormes que le reste du corps passe inaperçu. Leur nombre est évalué a environ 600. Elles ont étés taillées dans une roche du volcan (le stuf) Rano Raraku à l'est de l'île. Dans la carrière située dans le flanc du volcan se trouvent jusqu'à 200 statues inachevées, sans que l'on puisse expliquer la cause de leur abandon. Les plus anciennes furent apparemment fabriquées entre 500 et 800 de notre ère.

Les " moaï ", peuvent être regroupées en deux catégories. Les premiers se dressent sur les versants du Rano Raraku et leurs corps sont recouverts de symboles. Les seconds, ornés à l'origine de couvre-chefs cylindriques appelés " pukaos ", ont étés levés sur des autels (les " âhu " : murs érigés parallèlement à la cote et hauts de cinq mètres) et tournant le dos a la plage. Ils ont étés renversés durant les guerres tribales du 18è siècle.

En 1978 l'archéologue pascuan Sergio Rapu découvre dans le sol d'immenses yeux de corail blanc et de tuf rouge, ce qui infirme la théorie selon laquelle les orbites des statues avaient été volontairement laissées béantes.

La civilisation disparue



La population pascuane, au moment de la découverte de l'île, se divise en une dizaine de clans différents sur lesquels règne un roi. Le premier d'entre eux aurait été un certain Hotu Matua, venu avec sa femme et ses compagnons d'un autre atoll polynésien en proie à la guerre.
Dans les années 1950, le navigateur norvégien Thor Heyerdahl avance que les premiers habitants de cette terre ont été les descendants de Péruviens (hommes dits aux longues oreilles) et qu'une seconde vague d'immigration a gagné la Polynésie juste avant la découverte de l'île. Mais cette thèse ne rencontre plus guère d'écho aujourd'hui. La seule certitude en ce qui concerne les Pascuans semble être leur parenté avec les Polynésiens.
Une trentaine de souverains ont succédé à Hotu Matua jusqu'en 1862. Un second roi ou chef militaire est aussi choisi chaque année après une cérémonie religieuse consacrée au culte d'un Homme-Oiseau au printemps.
Les ressources et la configuration de l'île expliquent que la société pascuane soit formée pour l'essentiel de pêcheurs et de cultivateurs. Très hiérarchisée, elle est continuellement en proie à des luttes violentes et le cannibalisme y est une pratique courante.
Mais c'est une grande rafle d'esclaves en 1862 par des négriers péruviens qui lui porte un coup fatal en décimant la quasi-totalité de ses habitants. Aujourd'hui les pascuans d'origine ont pratiquement disparu, et l'île de Pâques, avec environ 2000 habitants, n'est plus qu'un département du Chili, qui l'a annexé en 1888.

Les mystères pascuans

a fonction des Moai
Elle demeure encore énigmatique et il n'est pas possible d'affirmer avec certitude s'il s'agit d'édifices dressés en l'honneur des morts ou d'idoles. Des auteurs estiment que ces statues auraient eu pour mission de veiller sur l'île mais le fait qu'elles sont tournées vers l'intérieur des terres, et non vers la mer, ne rend pas cette hypothèse crédible.

Le vestige d'un continent perdu ?


En vogue depuis le 19è siècle, la théorie des continents engloutis sous le Pacifique inclut l'île de Pâques. Plusieurs experts soutiennent la thèse que les MOAI ont étés construits par les héritiers de la Lémurie, monde hautement civilisé équivalent de l'Atlantide, mais situé dans l'océan indien. D'autres y voient les vestiges de la civilisation avancée de Mu et enfin une troisième hypothèse serait que l'île de Pâque aurait été une sorte d'avant poste de la civilisation atlante dans le Pacifique.

Les visiteurs Célestes

Les Pascuans actuels, plus ou moins métissés, disent eux que ces statues représentent des ancêtres puissants, initiés et détenteurs du mana, un pouvoir mental particulier. Ce qui a autorisé quelques auteurs très imaginatifs à voir là l'influence d'extraterrestres hautement évolués et venus initier les autochtones dans le passé. Pour eux les MOAI seraient donc une représentation de ces visiteurs spatiaux….




Dernière édition par Rick le Mar 10 Juin - 5:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: L'île de Pâques   Mar 10 Juin - 5:32

Pomme Golden a écrit:
Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus, un lien :

http://decouvertes.mooldoo.com/iledepaques/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: L'île de Pâques   Mar 10 Juin - 5:37

Pomme Golden a écrit:
Extraits du livre de Francis Mazière "Fantastique Ile de Pâques" chez Robert Lafont.

Introduction:
Là, où la grande houle du Pacifique déchire son bonheur sur les eperons de lave,
Là, où les vents de L'Antarctique s'affolent à la rencontre des géants immobiles,
Là, où les huit cents survivants d'un monde oublié se meurent en silence,
Là-Bas où les oiseaux ne viennent plus reposer leur vol,surgit l'île la plus isolée du monde que les hommes appellent Matakiterani - "Des yeux regardent le ciel"- et que les premiers navigateurs du monde de l'orgueil baptisèrent île de Pâques dans le bruit sourd des mousqueteries.
Cet éclat de roche surgi dans l'immensité ne peut avoir de nom, tant que sa présence demeure insolite et grave sur les cartes du monde. L'île des Géants s'est élevée dans le silence et est morte dans l'abandon.
Qui saura jamais si la houle n'as pas recouvert, de son linceul troubleun tout autre monde qui n'a voulu laisser que ce témoignage fragile?
Attaquée, cancérisée par les vagues, l'île se meurt, laissant en garde ces géants de pierre qui dominent encore l'immuable respiration de ces continents d'eau que dirige la lune, et les hommes de l'île parlent cette langue.
Comme dans les scories battues par les vents de l'île, nous ne pouvons que demander au lecteur d'avancer durement dans cet univers trouble et grave que nous avons passionnément ausculté, car il s'agissaitbien des derniers battements d'un coeur.
Nous ne croyons pas l'archéologie des vieillards fortunés, ni à l'ethnographié des gouvernements racistes et nous savons que les hommes de l'île de Pâques ont souffert de cette abominable mystification.
le monde de la mentalité dite primitive à la réceptivité et l'atavisme des oiseaux qui savent le chemin des migrations et la loi des retours et ce cerveau, cette perception, sont proches de ces groupes d'énergie où le monde se reforme et s'attend.
Quand les engins spatiaux, suivant curieusement la ligne de l'équateur magnétique, traversent, la nuit, le ciel de l'île et que les hommes les regardent calmement sous l'auvent des cases, ne pensez pas qu'il soit possible de taire une tout autre lucidité de ce que l'on appelle les Autres.

L'île :
Située par 27° 8' 24'' de latitude sud et 110° 45' 50'' de longitude est, elle est séparée de Tahiti par 2 800 milles et de Valparaiso par 2 600 milles. Au Nord est, l'archipel des galapagos, à quelque 2 000 milles. Au sud, l'Antarctique.
Sa superficies est de 118 kilomètres carrés.
De forme triangulaire, ses trois côtés ont respectivement 16, 18 et 24 kilomètres.
Bien qu'elle soit sujet aux ventsvenus de l'Antarctique, son climat reste tempéré.
La saison sèche s'étend de décembre à fin mai, la saison pluvieuse et froide de juin à novembre.
L'île est entièrement volcanique et l'on y note d'importantes variations magnétiques.
L'îles ne possède aucun port et les ancrages sont tous dangereux.
En 1964, il n'existait qu'un petit aérodrome de terre battue, inutilisable aux avions long-courriers.
Il existe un petit hôpital et un poste émetteur.



Extrait chapitre XIX : L'art des autres hommes.

"Le goître est une morphologie constatée chez beaucoup de populations soit dégénérées, soit déminéralisées, et il est bien certain que cette caractéristique put apparaître à l'île de Pâques à la suite d'une consanguignité rendue obligatoire, ou et surtout à cause de l'eau qui, ici, filtrée par la roche volcanique poreuse, se trouve trop purifiée.

Le docteur Stephane Chauvet a remarquablement étudié ce problème de l'île de Pâques, mais il croit que cette déformation est due à une hyperchlorurisation de l'eau ainsi qu'à une forte déshydratation. Nous savons en effet que le problème de l'eau fut ici crucial comme il le demeure du reste, et bien des navigateurs ont vus des Pascuans boire de l'eau de mer au voisinage des falaises....................

Ces caractéristiques morphologiques sont des faits probants pouvant expliquer le caractère bien spécial et unique de cette statuaire, mais il est quand même étonnant que cet état physique, si celui-ci était chronique depuis des siècles, ait pu inspirer à tel point les artistes et bloquer la représentation humaine sur cet archétype.
On est en droit de se demander si l'île de Pâques n'a pas connu la grave irradiation d'un monde touché par bien d'autres forces.
En présence de certains mystères archéologiques qui impressionnent sur cette île, nous sommes en devoir de ne pas omettre la possibilité d'un contact extra- terrestres qui aurait brutalement irradié cette île, laissant à jamais dans la pensée humaine l'angoisse et l'obligation d'une représentation votive de cette période......

Il est certain que outre l'aspect physique de ces "Moaï-Kavakava", avec nez busqués, rictus des lèvres, l'affaissement des vertèbres lombaires et dorsales sont une grave indication concernant la possibilité d'une irradiation violente."

........."Ce qu'il y a d'interressant, c'est l'indication que donnent les premiers navigateurs, à savoir que les Pascuans cédaient volontiers ces statuettes qui semblaient ne pas leurs appartenir en propre. Actuellement, les indigènes en parlent avec crainte comme d'une chose extérieure à eux-mêmes, dont ils sentent simplement le danger et la force. De toute évidence, on a l'impression que cet art ne leur est pas propre et qu'il représente une autre race. On ne peut retrouver de caractère polynésien, ni dans le faciès, ni dans le traitement de la sculpture corporelle.

L'explication que donnent actuellement (*Note : attention, cet ouvrage à 38 ans environs) les indigènes de la naissance de cette sculpture est curieuse et semble, comme bien d'autres légendes de l'île, avoir été inventé de toutes pièces.
Elle dit que le roi Tuu-Ko-Ihu vit, en passant sur la colline du Panapau, deux esprits qui dormaient. Effrayé par leur aspect, il sculpta immédiatement leur représentation. Cette histoire d'esprit entrevu subitement pourrait être interprétée de bien des manières. Mais une chose demeure et je la trouve importante : ces esprits avaient une terrible réalité et la figuration que le roi en fit n'a rien de magique. Il y a figuration d'une réalité, il n'y a pas invention.
Les détails sont trop précis, trop voulus.



Ce songe du roi n'est peut être que la représentation de ces survivants de la première race qui peupla ce lambeau de terre.".......


Extrait Chapitre XX : Le grand mystère des tablettes de bois gravé.

"Le problème le plus insolite qui demeure est sans nul doute, l'existence, à l'île de Pâques, d'une écriture que l'on a dite idéographique, pictographique, mais dont on n'a, jusqu'à présent, jamais pu définir l'exacte valeur.
Cette écriture est d'autant plus anormale dans cette île que, jusqu'à présent, aucune écriture ne fut découverte dans les archipels polynésiens.
Bien des études ont été menées pour tenter de déchiffrer ces idéogrammes, cela depuis la découverte des premières tablettes analysées par l'évêque Tepano Jaussen, jusqu'aux récents travaux du professeur Thomas Barthel, de l'université de Hambourg





Tablette Mamari face A



Tablette Mamari face B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: L'île de Pâques   Mar 10 Juin - 5:42

Pomme Golden a écrit:
Aucune n'a vraiment encore apporté une véritable interprétation de ces tablettes.
Reprenons le problème à la base et essayons de savoir le sens exact de ce que l'on a appelé "bois parlant".
Il y a ici une première interprétation phonétique qui fausse toute la base des recherches.
On a traduit "Kouhou Rongo Rongo" par "bois parlant". Kouhou veut en effet dire "bois parlant", mais la prononciation exacte est "Kohau" qui veut dire inscription et d'autre part, "Rongo Rongo" veut dire "commissionnaire-transmetteur".

Ce qui nous donne une interprétation beaucoup plus littérale et beaucoup plus précise.
Les tablettes étaient des "tansmetteurs d'inscriptions ou d'écritures".............

Jaussen :
.........."D'autre part, il faut bien penser que cette écriture d'initiés possédait peut être trois sens comme les hiéroglyphe égyptiens ; à savoir, une interprétation ésotérique, un sens hiératique, une pensée démoniaque."........

M. de Hevesy :
.........."mettait en comparaison les idéogrammes de l'île de Pâques et ceux qui furent exhumés, lors des fouilles de Mohenjo-Daro et d'Harrapa, dans le moyen-Indus. Il semble bien que cette direction de recherches ne fut pas totalement exploitée et que les affirmations de M. de Hevesy présentent un intérêt considérable.".......

.........."Pour ne citer que deux exemples ; tous les primitifs reconnaissent et interprètent immédiatement deux signes qui nous paraissent étranges. D'abord ces lignes concentriques, que l'on retrouve à Carnac, ou partout ailleurs, et qui symbolisent les ondes de vies ; ensuite cette fameuse croix gammée dont, à l'origine, les branches cassées tournaient évidemment à l'inverse de celles dont à tant parlé, et qui, du tibet à l'île de Pâque, symbolisent la mise en mouvement par l'homme des deux axes de vie, immuables, qui, inscrits dans le cercle, représentaient à l'origine l'incarnation et la sublimation, c'est à dire l'atome des vies, dont une certaine science silencieuse sait le dangereux point d'intersection.".........


Extrait du chapitre XII : Comment se déplacèrent ces géants de pierre.



"Problème.....:
- Les plus grandes statues acheminées sur AHU, atteignent 20 tonnes. Le problème n'a aucune comparaison, si l'on songe que le terrain n'est qu'un immense couche de lave craquelée."

-Il y a quand même une chose terriblement anormale sur la falaise du volcan. Des statues ont été descendues par dessus des dizaines d'autres, sans laisser de traces. Or, 10 ou 20 tonnes posent un problème.

Réponse :
"...d'autres ont parlé de traineaux. Oui certes, les cordes ont existé, et nous connaissons leur texture. Elles étaient assez solides mais, pour le reste, il est impossible de croire à de pareilles suppositions. Fait d'autant plus remarquable, ces statues ne portent aucune trace de coup ou de rayure ; or, vu la relative fragilité de ce tuf volcanique, si celles-ci avaient été traînées sur des kilomètres, sur des rouleaux de bois, il en resterait des traces."....

"...Et si certains hommes, à une certaine époque avait pu utiliser des forces électro-magnétique ou la force d'anti-gravitation?"..........

"...La parapsychologie trouvera peut être sa vibration dans cette île au magnétisme trouble"......

"....On peut aussi se fonder sur d'autres constructions cyclopéennes élevées en Polynésie ( *Note : je trouve bizarre la comparaison de l'auteur, cela fait penser à l'atlantide....), constructions dont nous connaissons parfaitement les techniques des chaussées levées. La seule objection est que ces monolithes n'étaient pas des sculptures de 20 tonnes qui devaient et pouvaient êtres maniées d'une façon toute différente. Et les chignons de pierre rouge placés à 10 mètres de hauteur, une fois la statue érigée? Nous avons vainement cherché les traces de ces remblais qui auraient dû avoir au moins 100 mètres de long.

Conclusion de cette partie :

On peut tout penser.....mais, en face de la statue de 22 mètres (c'est à dire, la hauteur d'une maison de sept étages), qui demeure en état de finition sur la falaise du Rano Raraku, plus aucune logique n'est possible. Songez, tête et cou, 7 mètres sur 3 mètres de diamètre, longueur du nez 3,40 m, hauteur du corps, 13 mètres. 50 tonnes! Il y a actuellement peu de grues au monde capables de soulever pareille masse.


Et pourtant cette statue est là, encadrée de ses deux couloirs d'accés, déjà aux trois quarts terminés."........

".........Quand on pense que, pour enlever la fameuse statue appelée la "briseuse de vagues", haute de 2,30 m, il fallut plus de 500 hommes munis de treuils et de tout le matériel nécessaire - et que la corvette française "la Flore" ne put, malgré son matériel et ses hommes, que remporter une tête, du reste en fort mauvais état! Sans arbres, sans grandes possibilité de fabriquer sans cesse de nouvelles cordes, je ne vois pas comment, ces statues furent transportées. L'île de Pâques, avec ses quelques 5000 habitants, n'est pas l'Egypte, ou Tihuanaco, où certains archéologues se complaisaient à penser que l'on pouvait employer une armée d'esclaves. Alors vaut mieux dire que
le mystère reste intact ou que la solution est tout autre. Quelle est fantastique!"............


Expédition Française de l'île de Pâques placée sous les Hauts patronages de M. Maurice Herzog de la fédération Internationale Scientifique du Musée Royal des Sciences Naturelles de Belgique et de la Marine Nationale.

Sujet que je complèterais par la suite.

Mon avis personnel :

Je ne peux m'empêcher de songer à une intervention d'une entité extra terrestre, notemment en ce qui concerne les déplacements de ces gigantesques statues....bien que je sois ouverte à l'hypothèse de l'auteur concernant la forces électro magnétique ou anti gravitationnelle.....mais cela relève d'un savoir qui ne correspond pas aux connaissances humaines, de plus à l'époque où ces statues sont arrivées sur cette île.

Autre point qui m'intrigue... le regard des statues sont dirigées sur un axe Nord-ouest - Sud-est, et c'est assez régulier comme placement (voir le dessin), l'auteur le compare à une projection de la carte du ciel.....mon sentiment est que cette disposition ne doit rien au hazard (je rejoins l'auteur sur ce point) mais mes connaissances en astronomie sont nulles, donc je ne peux pas confirmer si cela reste possible, peut être y-a-t-il une relation avec le magnétisme de l'île.....

Quand j'ai fait des recherches sur le web...une évidence m'a sauté au yeux : c'est l'association entre les statues de l'île de Pâques et les ruines cyclopéennes de Polynésie, elles-mêmes associées à l'atlantide (MU?)...coincidences? Peut -être...peut -être pas. La question reste posée.

Les tablettes : Voilà encore une belle enigme de cette îles. Puisque apparemment, l'écriture n'a pas pris origine sur l'île....ni dans les archipels alentours. Je suis restée sur ma faim, surtout lorsque l'auteur dit que des "primitifs" ( sous entend t-ils qu'il a présenté ces idéogrammes aux tribus dites primitives? Et qu'elles en aient reconnues certains?) ont réussit à identifier certaines écritures....


Le lien source pour les tablettes (images):
http://www.geocities.com/ctesibos/francais/ile-de-paques/index.htm

Le site de Ahu :


Le site de Rano :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: L'île de Pâques   Mar 10 Juin - 5:43

Pomme Golden a écrit:
Explication du site Ahu :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: L'île de Pâques   Mar 10 Juin - 5:44

Pomme Golden a écrit:
Relevé effectué sur le regard des statues :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: L'île de Pâques   Mar 10 Juin - 5:45

Tives a écrit:
Il y a une carrière sur l'île et des statues non-terminées gisent au fond comme si elles avaient tous été abandonnées subitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: L'île de Pâques   Mar 10 Juin - 5:46

JusteUneOmbre a écrit:
Alors voici un petit article qui parle de l'île de Paques et qui propose une nouvelle chronologie.
Alors je vous laisse juger cet article de Terry Hunt, paru dans la rubrique américaine American Scientist, et disponible en français dans le magazine Pour la science n°351.




Ombre avait pas osé le mettre en ligne ici mais plutôt que de le plagier, âvec des fautes made in moi, et de le mettre en source je trouve plus honnête de le mettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: L'île de Pâques   Mar 10 Juin - 5:48

Ne dit t'on pas que si les rats mesuraient 1 mètre de long ils seraient les maîtres de la terre...et bien ça serait le cas.

Je pense que ce qui a véritablement détruit l'île de Paques plus que les hypothèses avancer c'est son isolement et sa relative petite taille qui la rendu fragile et très vite exsangue, a partir de la, la prolifération des rats et les actions néfastes des hommes a fait le reste, ça me semblait inéluctable malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: L'île de Pâques   Mar 10 Juin - 5:49

Hémera a écrit:
C'est un sujet passionnant !!!

Je ne sais plus ou j'ai vu ca, mais il me semble avoir entendu que les statuts de l'le de Paques ainsi que les oeufs géants (porto ricco etc..) étaient disposées afin de représenter la carte du ciel.

Je ne sais pas, mais moi ces statues me donnent l'impressions d'attendre quelques choses venant du ciel ou de la mer ...

Peut-être que les statues, pyramides et tout autre création inimaginable pour l'époque ont créeà certain emplacement pour des raisons bien précises, comme des punaises qu'on metterai sur une carte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
NEMROD34



Masculin Nombre de messages : 10
Age : 47
Localisation : Béziers
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: L'île de Pâques   Mer 18 Juin - 14:34

Voir à l'occasion l'excellent film Rapa Nui
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=10258.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'île de Pâques   Aujourd'hui à 10:56

Revenir en haut Aller en bas
 
L'île de Pâques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pâques 2010 : Message Urbi et Orbi du pape Benoît XVI
» Unification de la date de Pâques?
» Calcul du jour de Pâques en 2012
» Les Cloches de Pâques^^
» Des groupes d’Anglicans entreront dans l’Eglise catholique à Pâques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFDP Histoire et Sciences :: Enigmes du monde :: Enigmes du monde-
Sauter vers: