Forum de discussion autour de l'histoire et des sciences
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'incident de Gleiwitz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: L'incident de Gleiwitz   Mar 30 Sep - 2:49

En ce mois d'Août 1939, l'Allemagne Nazie, après avoir violé le traité de Versailles par la remilitarisation de la Rhénanie en Mars 1936, par l'Anschluss en mars 1938, puis par l'annexion des sudètes en Octobre de la même année suite a la conférence de Munich, et enfin après avoir détruit la Tchécoslovaquie et annexée Memel en Mars 1939, se prépare à agresser une nouvelle nation : cette fois ci, c'est la Pologne qui est visée.

Le Lebensraum hitlérien se doit d'être agrandi vers l'est. La Pologne, état fondé en 1919 sur les acquisitions Allemandes du traité de Brest-Litovsk de Mars 1918, puis par la guerre contre l'union soviétique (1919-1921), fait figure aux yeux du Royaume-Uni et de la France, de nation avancée, mais la réalité est bien différente. L'armée Polonaise est loin d'être au point... Le 31 Aout 1939, la Wehrmacht simule une attaque polonaise et envahie la Pologne, c'est l'opération Himmler.

En 1939, la Pologne est dirigée par Ignacy Moscicki depuis 1926. Le pays est globalement en retard, tant sur le plan politique et social, que militaire. L'armée, très peu professionnalisée, est encadrée par des Français depuis 1921 (Le colonel De Gaulle servira quelques mois en territoire Polonais) et est quasiment uniquement constituée de cavalerie. Au niveau politique, le régime s'apparente à une dictature, à l'image des nombreuses autres présentes en Europe à l'aube de la seconde guerre mondiale. Côté Allemand, les préparatifs de guerre sont prêts : pour la première fois depuis sa prise de pouvoir en 1933, Adolf Hitler, Führer à vie du Reich Allemand (son titre depuis le décès du maréchal Hindenburg en 1934) s'apprête à lancer sa première offensive militaire, la Pologne refusant de céder le corridor de Danzig à l'Allemagne, et donc de se priver d'un accès à la mer baltique. Afin d'éviter de provoquer la guerre avec les alliés, une opération est planifiée visant à faire porter le chapeau aux polonais.

Mais avant, il faut veiller pour Hitler à ne pas entrer en conflit avec Staline, qui depuis Mars 1939 cherche à se rapprocher des alliés. Le 23 Août, après l'échec des négociations britanno-franco-soviétiques, Staline signe à Moscou, avec son ministre des affaires étrangères Viatcheslav Molotov, et son homologue Allemand Joachim Von Ribbentrop, et a la stupeur des alliés occidentaux, un pacte de non agression, prévoyant comme clause secrète, le partage de la Pologne entre l'Allemagne et l'Union Soviétique. Débarrassé de la menace soviétique, Hitler peut ordonner le déclenchement du plan d'invasion de la Pologne : cela passe par un casus belli : l'opération Himmler est lancée.


Dernière édition par Rick le Mar 30 Sep - 3:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: L'incident de Gleiwitz   Mar 30 Sep - 2:52

Prévue pour le 26 Août, le détail de l'opération a été connu durant le procès de Nuremberg de 1945-46. Organisée par Reinhard Heydrich (ministre de la sécurité du Reich) et Heinrich Muller (chef de la Gestapo), et dirigée par Alfred Naujocks elle se déroule dans la nuit du 31 Aout 1939 : un détachement de SS, habillé en uniformes polonais se rend à Gleiwitz (aujourd'hui Gliwitz, en Pologne) en Haute-Silésie. Gleiwitz, alors Allemande, possède une antenne radio, les faux soldats polonais se rendent à la station radio, et diffusent un court message antiallemand, en Polonais. Hitler, à Berlin, est informé du succès de la première phase de l'opération, et annonce l'attaque par des soldats Polonais, de la station radio de Gleiwitz.


Alfred Naujocks



De son côté, le détachement SS fait revêtir un uniforme polonais à un détenu de la Gestapo proche des Polonais, Franciszek Honiok, lequel est exécuté par injection, sur place, en compagnie d'autres individus, sortis du camp de Dachau. Son cadavre sera plus tard présenté comme la preuve de l'attaque par les Polonais... De son côté, la Wehrmacht, massée sur la frontière polonaise, attend toujours, et l'ordre arrive a 4h30 du matin, le 1er Septembre : la guerre est déclarée. Après un moment de réflexion, les premiers soldats franchissent la frontière, dans le calme, vers 4h45. A cette heure, ce qui deviendra la seconde guerre mondiale, n'est qu'une agression Allemande parmi d'autres. Totalement prise de cours, complètement dépassée (la meilleure cavalerie au monde, mais bien évidement inefficace contre des chars et des avions), l'armée Polonaise bat en retraite, malgré quelques coups d'éclat, comme a Gdansk (Dantzig) même, où une forteresse, occupée par 150 Polonais, tiendra plus d'une semaine face à plusieurs divisions allemandes.

Si l'armée Allemande avance sans encombres, le 3 Septembre, la France et le Royaume-Uni, soucieux de leurs alliés Polonais, déclarent la guerre à l'Allemagne. Suivant ses engagements du pacte Germano-Soviétique d'Août 1939, l'URSS envahit la Pologne le 17 Septembre, et le 28, Varsovie capitule. De nouveau, la Pologne perd son indépendance, et le gouvernement de la République de Pologne part en exil le 30 Septembre 1939, il ne reviendra en territoire polonais qu'en 1990... Pour la seconde fois en 25 ans, un conflit, par le jeu des alliances, dégénère. Il fera plus de 60 millions de morts.

L « incident » de Gleiwitz est l'évènement déclencheur de la seconde guerre mondiale, mais c'est tout de même un échec : le message du commando SS devait être diffusé dans le monde entier, mais des erreurs techniques on fait que bien peu de personnes ont pu l'entendre, réduisant à néant le casus belli des Nazis pour envahir son voisin Polonais. L'opération Himmler est donc un échec sur le plan tactique, mais la parfaite coordination du commando, de la Wehrmacht et de la Luftwaffe permettront la mise en œuvre de la Blitzkrieg qui déferlera sur la Pologne, puis la Belgique, les Pays-Bas, la France et enfin l'Union Soviétique. Bien que complètement oublié à l'époque, comme aujourd'hui, l'incident de Gleiwitz n'en reste pas moins un évènement qui aura façonné le monde, et dont les conséquences ont encore des retentissements (certes, plus qu'indirects) aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
 
L'incident de Gleiwitz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gleiwitz, début de la guerre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFDP Histoire et Sciences :: Histoire :: Histoire :: Histoire contemporaine-
Sauter vers: