Forum de discussion autour de l'histoire et des sciences
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une « déesse-mère » néolithique auvergnate ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Une « déesse-mère » néolithique auvergnate ?   Dim 8 Juin - 3:31

Citation :
Une « déesse-mère » néolithique auvergnate ?




La fouille d'un site du Néolithique moyen à Pont-du-Château (Puy-de-Dôme), menée par une équipe de l'Inrap sur prescription de l'État (Service régional de l'archéologique), a mis au jour le fragment d'une statuette féminine en céramique.


Le site de Pont-du-Château
Une des caractéristiques de ce site est la présence d'un alignement de foyers remplis de pierres brûlées. A proximité de celui-ci, deux sépultures individuelles et quelques fosses silo ont été découvertes.
Sur le sol, des tessons de céramique aux formes variées (bouteilles, jarres, coupes carénées, bol, assiettes et disque « plat à pain ») sont caractéristiques de la culture chasséenne (4500-3700 avant notre ère).
Dans une des fosses, utilisée comme dépotoir, une statuette féminine a été rejetée avec d'autres fragments de terre cuite.


En rond et en bosse
Le fragment de figurine mesure 5,8 cm de hauteur et 4,8 cm de largeur. Il s'agit de la partie haute du corps (cou, poitrine, partie supérieure de l'abdomen), l'ensemble étant traité en ronde-bosse. Le cou est percé de deux mortaises destinées à recevoir les tenons d'une tête chevillée. L'intérêt de la découverte tient à la rareté de ces pièces dans les assemblages chasséens, à sa qualité stylistique et à l'abondance des détails anatomiques.
Des figurines en terre cuite assez semblables appartiennent à diverses cultures néolithiques en France : épaules et hanches larges, seins marqués, taille échancrée, tandis que le pubis n'est pas figuré.


Une « déesse-mère » ?
Certains archéologues ont vu, dans ces figurines, les signes d'un matriarcat primitif, d'où leur surnom de « déesses-mères » qui ne repose cependant sur aucune preuve archéologique formelle.
La rareté et la réalisation soignée de ces figurines chasséennes, exclusivement féminines, les situent dans la continuité des figurations du Néolithique européen. Elles montrent, dans une société en train de se complexifier, que l'idéologie néolithique traditionnelle, avec ses représentations majoritairement féminines, reste vivace.

Source : INRAP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
 
Une « déesse-mère » néolithique auvergnate ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La déesse mère.
» Matrae - la Déesse Mère des gaulois
» Brighid - La Déesse Mère chez les Celtes
» Déesse Mère : avant que Dieu ne devienne un homme
» La déesse-mère des Leuques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFDP Histoire et Sciences :: Archéologie :: Archéologie :: Archéologie France-
Sauter vers: