Forum de discussion autour de l'histoire et des sciences
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Découverte de la plus vieille flotte médiévale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Découverte de la plus vieille flotte médiévale   Sam 7 Juin - 6:01

Tives a écrit:
Le mardi 29 avril 2008


Découverte à Istanbul de la plus vaste flotille médiévale connue

Un vestige d'un des 31 navires mis au jour sur le site de l'Eleuthérion.

Nicolas Cheviron

Agence France-Presse

Istanbul

Une équipe d'archéologues turcs a exhumé d'un ancien port byzantin d'Istanbul 31 navires qui constituent selon ces chercheurs la plus vaste flotille médiévale jamais mise au jour.


Caïques à voile servant au transport du grain et du marbre, rarissimes navires militaires byzantins à rame... Le bilan des fouilles lancées fin 2004 sur le site de l'Eleuthérion, port fondé par l'empereur Théodose Ier (346-395) sur la rive européenne de la mer de Marmara, a dépassé toutes les attentes.

«Jamais on n'avait exhumé autant de navires des VIe, VIIe, IXe, Xe et XIe siècles», a déclaré Metin Gökçay, un des archéologues en charge du chantier, à l'AFP. «Ils remplissent un grand trou dans la connaissance que nous avons de la technologie navale à l'époque byzantine».

Ces bateaux, dont subsistent surtout les coques -certaines atteignent jusqu'à 25 mètres de longueur- délivrent également de précieux enseignements sur les routes maritimes reliant la capitale d'un empire alors au faîte de sa puissance avec le reste du monde.

«Les navires venaient ici de tous les coins de l'empire. Nous avons retrouvé des objets provenant d'Égypte, de Chypre, de Crimée, de Russie, de Roumanie, de Bulgarie...», explique l'archéologue Mehmet Ali Polat. «C'est exceptionnel de retrouver dans un même lieu des objets avec autant d'origines différentes.»

Équipé de vastes entrepôts, l'Eleuthérion a plusieurs siècles durant accueilli le blé et l'orge acheminés d'Égypte pour nourrir Constantinople, populeuse capitale de l'Empire romain de 330 à 395, puis de l'Empire romain d'Orient ou Empire byzantin, relate M. Gökçay.

«Mais au VIIe siècle, les Arabes ont battu les Byzantins, qui ont perdu le contrôle de l'Égypte. Et on constate qu'au IXe siècle, les Byzantins vont cette fois faire du commerce avec les Russes, à mesure que ceux-ci se convertissent au christianisme», poursuit-il.

Outre les navires, les chercheurs ont mis au jour d'importants vestiges du port lui-même: les fondations d'un phare, une jetée, les bases d'une église ainsi qu'une vingtaine de mètres de la muraille de l'empereur Constantin 1er (274-337), jusque là connue uniquement par les textes.

Reste le mystère entourant le naufrage de dizaines d'embarcations à quai, un voile d'ombre qui sera peut-être levé quand l'équipe de géologues accompagnant les fouilles aura rendu ses conclusions.

Les archéologues privilégient pour l'heure l'hypothèse d'un tsunami qui aurait balayé le port au VIe siècle et que semble attester une strate orangée de sédiments sableux.

C'est en revanche un lent et plus banal problème d'ensablement qui a eu raison du port, au XVe siècle.

Alors que les excavations se poursuivent sur le chantier déjà pharaonique de l'Eleuthérion -600 à 700 travailleurs, 50 à 60 scientifiques opérant sur une aire de 56 000 mètres carrés-, avec selon M. Gökçay une forte probabilité de découvrir de nouveaux vaisseaux, les premiers navires ont déjà quitté le site.

Car la zone, située dans l'actuel quartier populaire de Yenikapi, doit accueillir une des gares du Marmaray, gigantesque projet de ligne de chemin de fer passant sous le Bosphore pour relier Europe et Asie, dont la construction doit s'achever en 2011.

Les pièces de 12 des 31 bateaux ont été soigneusement démontées, maintenues dans de l'eau douce pour leur faire rendre leur sel, puis dans des bains chimiques pour les solidifier et transportées au musée archéologique d'Istanbul à fin d'y être remontées.

Une fois les travaux achevés, les bateaux et une partie de leur cargaison devraient réintégrer la zone de l'Eleuthérion, où est prévue la construction d'un musée maritime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Découverte de la plus vieille flotte médiévale   Sam 7 Juin - 6:02

Ca m'étonne pas que ça viens de Turquie, mais bon....., à savoir que la plus grande flotte médiévale était celle des 52 navires pro chrétiens en route vers Acre pour la troisième croisade, et le siège d'Acre contre Saladin.
Donc bon les 31 la....bref sacrés turques....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
 
Découverte de la plus vieille flotte médiévale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etrange découverte à Paimpont
» Kaguya : découverte de la première "caverne" lunaire
» Parcours de Découverte des Formations et des Métiers
» Les cours de mécano / apprentis mécaniciens de la flotte
» Découverte d'une grotte ornée en Roumanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFDP Histoire et Sciences :: Archéologie :: Archéologie :: Archéologie Mondiale :: Europe-
Sauter vers: