Forum de discussion autour de l'histoire et des sciences
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Notre Lune, une "rareté" dans l'Univers ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Notre Lune, une "rareté" dans l'Univers ?   Ven 27 Juin - 6:13

JusteUneOmbre a écrit:
Citation :
Notre Lune, une "rareté" dans l'Univers ?

De nouvelles observations réalisées avec le télescope spatial Spitzer suggèrent que les lunes comme celle de la Terre, formées à partir d'énormes collisions, sont rares dans l'Univers, et n'existeraient, au mieux, que pour cinq à dix pour cent des systèmes planétaires.

"Quand une lune se forme à la suite d'une violente collision, de la poussière est projetée de toutes parts," note Nadya Gorlova de l'université de Floride à Gainesville, auteur principal d'une nouvelle étude paraissant dans Astrophysical Journal. "S'il existait beaucoup de lunes se formant ainsi, nous observerions de la poussière autour de nombreuses étoiles, mais ce n'est pas le cas."

Les scientifiques pensent que la Lune est née environ 30 à 50 millions d'années après notre Soleil, après que les planètes rocheuses aient commencé à prendre forme. Un corps de la taille de Mars aurait percuté la jeune Terre, arrachant une partie de son manteau. Certains des débris sont restés en orbite autour de la Terre, pour fusionner par la suite et former la Lune que nous connaissons aujourd'hui. Les autres lunes dans notre Système solaire se sont formées simultanément avec leur planète ou ont été capturées par la gravité de celle-ci.

Gorlova et ses collègues ont recherché les manifestations poussiéreuses de semblables collisions autour de 400 étoiles, toutes âgées d'environ 30 millions d'années, soit approximativement l'âge de notre Soleil quand la Lune s'est formée. Ils n'ont détecté qu'une seule étoile immergée dans la poussière de façon significative. En tenant compte du temps nécessaire pour que la poussière puisse s'agglomérer, et de l'éventail des époques où les collisions capables de former des lunes peuvent se produire, les scientifiques ont alors calculé que la probabilité d'un système solaire "fabricant" une lune comme la nôtre n'était que de 5 à 10 pour cent.

"Nous ne savons pas si la collision dont nous sommes témoins autour de cette étoile va à coup sûr produire une lune, et donc les événements de formation de lunes pourraient être beaucoup moins fréquents que le suggère notre calcul," ajoute George Rieke de l'université de l'Arizona à Tucson, co-auteur de l'étude.

De plus, les observations indiquent que le processus de construction de planètes lui-même touche à sa fin 30 millions d'années après la naissance d'une étoile. Les planètes rocheuses elles-mêmes s'agglomèrent par des collisions désordonnées qui pulvérisent de la poussière tout autour. Les théories actuelles soutiennent que ce processus dure environ 10 à 50 millions d'années après la création d'une étoile. Le fait que Gorlova et son équipe n'aient trouvé qu'une seule étoile sur 400 avec de la poussière produite par collision indique que les étoiles âgées de 30 millions d'années dans l'étude ont, pour la plupart, achevé de fabriquer leurs planètes.

"Les astronomes ont observé de jeunes étoiles avec de la poussière tourbillonnant autour d'elles depuis plus de 20 ans maintenant," indique Gorlova. "Mais ces étoiles sont en général si jeunes que leur poussière pourrait être le vestige du processus de formation de planètes. L'étoile que nous avons trouvée est plus ancienne, du même âge qu'était notre Soleil quand il a terminé la fabrication des planètes et alors que le système Terre-Lune venait de se former dans une collision."

Mais tout est relatif cependant. D'une part, les lunes peuvent se former de différentes manières, et d'autre part, bien que la majorité des planètes rocheuses dans l'Univers pourrait ne pas avoir de lunes comme celle de la Terre, les astronomes pensent qu'il existe des milliards de planètes rocheuses en dehors de notre Système Solaire. Cinq à dix pour cent de plusieurs milliards laisse encore la place à de nombreuses lunes.



Source: Spitzer News Release et Gilbert Javaux - PGJ Astronomie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Notre Lune, une "rareté" dans l'Univers ?   Ven 27 Juin - 6:16

JusteUneOmbre a écrit:


Puisque les planètes comme la terre ne sont plus si rares il nous faut quand même une rareté.
MAis bon quoiqu'il en soit, c'est vrai qu'on a une super lune flower



Homme curieux a écrit:
Rien que dans notre systeme solaire, aucunes planetes ne se ressemble. Il y a plus de chance de voir des planetes differentes que ressemblantes.



Tives a écrit:
Naturellement, si la lune est une rareté, cette théorie ne repose que sur une autre théorie, c'est-à-dire de la manière que notre lune s'est formée; un nuage de poussière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
 
Notre Lune, une "rareté" dans l'Univers ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le "trou" géant dans l'Univers : une preuve des Th
» Notre petite planète dans l'univers, on est si peu de chose ! ca fait presque peur !
» Google Sky offre des images pour "naviguer" dans l
» Notre vraie place dans l'univers
» Freeman Dyson et les "Dysonspheres"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFDP Histoire et Sciences :: Astronomie :: Astronomie :: Lune-
Sauter vers: