Forum de discussion autour de l'histoire et des sciences
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gengis Khan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Homme Curieux



Masculin Nombre de messages : 88
Age : 45
Localisation : Banlieue Parisienne
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Gengis Khan   Mer 25 Juin - 20:25

’Gengis Khan’, né ’Temüjin’, (1165 - 1227) fut le premier empereur mongol. Il utilisa son génie politique et militaire pour unifier les tribus turques et mongoles de l’Asie centrale et ainsi fonder son Empire. Il mena pour cela la conquête de la majeure partie de l’Asie, incluant la Chine, la Russie, la Perse, le Moyen-Orient et l’Europe de l'Est. Son petit-fils, Kubilai Khan, fut le premier empereur de la dynastie Yuan en Chine.
Jeunesse

La date de la naissance de Gengis Khan est estimée entre 1155 et 1167. Initialement nommé ’Temüjin’, il est le fils de Yesügei, chef de la tribu des Borjigid, un clan Kiyan. Selon les croyances mongoles, il serait né en tenant dans son poing un caillot de sang en forme d’osselet, signe de ses futurs exploits.

En 1162, alors enfant, il devient chef de sa tribu suite à la mort de son père, empoisonné par des Tatars. Refusant d’être dirigé par un enfant, son clan l’abandonne avec sa mère. Il passe les années suivantes avec sa famille en suivant le mode de vie des nomades. Capturé un jour par une tribu rivale, il réussit à s’échapper peu de temps après avec l’aide d’un de ses ravisseurs.

À l’âge de 20 ans, il rencontre sa future femme, Börte, dont la tribu lui offre une fourrure de zibeline. La légende veut qu’il l’épousa après l’avoir sauvée des mains de kidnappeurs.
Union des tribus

À cette période, les peuples nomades d’Asie centrale sont divisés et facilement manipulés par les peuples sédentaires dirigés par de puissants monarques, tels ceux de la dynastie Jin au nord de la Chine. Allié des chinois, le jeune Temüjin intervient dans les luttes contre leurs adversaires, notamment les Tatars, le plus puissant peuple mongol.

Se forgeant de solides amitiés parmi les chefs des clans mongols, Temüjin réussit après une série de guerres et d’alliances mouvantes à devenir le seigneur des Mongols en 1206.
Fondation de l'Empire

La Mongolie est née. Un khuriltai (conseil de chefs) donne à Temüjin le titre de ’Gengis Khan’, ce qui signifie « Chef Suprême ».

Gengis, en turc, signifie « océan » c’est-à-dire Khan Océan.

En tant que nouvel empereur, il développe un nouveau système militaire basé sur le système décimal, les armées étant divisées en groupes de 10, 100, 1 000 et 10 000 (tumen). Les soldats prennent leurs familles et chevaux avec eux, chaque cavalier disposant de trois ou quatre chevaux.

Le conflit que Gengis entretient avec le Xia Occidental depuis l’époque du khuriltai donne lieu à la première guerre de conquête de l’empereur. Bien que laborieuse, cette conquête aboutit après un accord de paix en 1209 et l’empereur du Xia Occidental reconnaît son infériorité.

Mais la cible principale de Gengis reste Jin, tant pour des raisons de revanche que pour s’accaparer les richesses de la Chine du nord. La guerre est déclarée en 1211. Les mêmes opérations que pour le Xia Occidental sont appliquées contre la dynastie Jin des Jurchen. Victorieux en campagne, les Mongols voient leurs assauts repoussés dans la conquête des grandes villes. Appliquant sa proverbiale méthode de logique et de détermination, Gengis se penche avec l’aide de ses équipiers sur le problème des attaques de places fortifiées. Aidés par des ingénieurs chinois, ils bâtissent progressivement les techniques qui feront d’eux les plus redoutables meneurs de sièges de l’histoire militaire.

En 1213, par ses victoires écrasantes en campagnes et ses quelques succès contre des villes fortifiées, Gengis étend sa conquête du territoire de Jin vers le sud jusqu’à la Grande Muraille. Il avance ensuite avec trois armées au cœur du territoire, entre la Grande Muraille et le Huang He. Après avoir dévasté le nord de la Chine et pris de nombreuses villes, il capture la capitale de Jin en 1215, Yanjing (qui deviendra plus tard Pékin). L’empereur de Jin ne capitule pas mais se retranche à Kaifeng. Ses successeurs y seront ensuite vaincus, mais pas avant 1234. Entretemps, Kuchlug, chef déchu des Naiman fuit vers l’ouest et s’approprie l’état de Kara-Khitan Khanate, allié occidental de Gengis.

Voyant son armée amoindrie après dix années de campagnes contre le Xia Occidental et Jin, Gengis n’envoie que deux tumen contre Kuchlug, heureusement dirigés par un jeune général talentueux, Jebe. Des agents mongols provoquent une révolte civile, permettant à Jebe d’investir le pays. Kuchlug, dont l’armée est anéantie à l’ouest de Kashgar, est capturé puis exécuté. En 1218, l’empire mongol s’étend à l’ouest jusqu’au lac Balkhach et atteint le voisinage de Khwarizm, un état musulman allant de la mer Caspienne à l’ouest jusqu’au golfe Persique et à la mer d'Arabie au sud.

En 1218, Gengis envoie des émissaires dans une province orientale de Khwarizm afin de parlementer avec le gouverneur. Ceux-ci sont exécutés. Gengis réplique en envoyant une force de 200 000 hommes. En 1220, Khwarizm est vaincue.
La campagne finale

L’empereur du Xia Occidental ayant refusé de prendre part à la guerre contre Khwarizm, Gengis lui promet un châtiment. Alors qu’il est en Iran, le Xia Occidental et Jin s’allient contre les Mongols.

Avec le temps, Gengis prend l’avenir avec plus de considération et s’assure une sélection de successeurs parmi ses descendants. Il choisit son troisième fils Ogedei comme héritier et établit une méthode de sélection de ses sous-chefs spécifiant qu’il doivent provenir de sa descendance directe. Dans un même temps, il étudie les rapports de ses espions sur le Xia Occidental et Jin et prépare une force de 180 000 hommes pour sa nouvelle campagne.

En 1226, Gengis Khan attaque les Tangoutes sous le prétexte qu’il hébergeaient des ennemis des Mongols. En février, il s’empare des villes de Heisui, Gan-zhou et Su-zhou. À l’automne, il prend Xiliang-fu. Un général de Xixia défie les Mongols dans une bataille près de la montagne Helanshan, mais son armée est vaincue. En novembre, Gengis mène le siège contre la ville Tangoute de Ling-zhou puis traverse le Fleuve Jaune et anéantit le reste de l’armée Tangoute. Un alignement de cinq étoiles est observé le soir de cette bataille.

En 1227, il attaque la capitale Tangoute et s’empare de Lintiao-fu en février. En mars, il prend Xindu-fu et la préfecture de Xining. En avril, la préfecture de Deshun. À Deshun, le général Xixia Ma Jianlong résiste aux Mongols pendant plusieurs jours et mène personnellement les attaques pour les maintenir en dehors de la ville. Ma Jianlong meurt peu après sous les assauts des archers mongols. Après avoir conquis Deshun, Gengis se dirige vers la montagne Liupanshan pour passer l’été. Sur la montagne, il décrète que les Mongols ne doivent plus tuer aveuglément, conformément à la parole qu’il avait eue un an auparavant, lors de l’alignement des cinq étoiles.

En 1227, sur son lit de mort, Gengis Khan expose à son plus jeune fils, Tului, les plans qui seront plus tard utilisés pour achever la destruction de l’empire de Jin.

Son corps est ramené en Mongolie. Sur le chemin du retour, son escorte tue tout témoin du cortège afin que le lieu de sa dernière demeure reste secret. Ce lieu n’ayant pas été découvert, le mausolée de Gengis Khan n’est en fait qu’un cénotaphe.

Le nouvel empereur de Xixia se rend aux Mongols. Les Tangoutes capitulent officiellement en 1227, après 190 ans d’existence. L’empereur Tangoute et la famille royale sont exécutés.
Héritage

Aujourd’hui, Gengis Khan est devenu le symbole d’une Mongolie en quête d’identité après de longues années de communisme. Son visage apparaît sur des étiquettes de vodka et des billets de banque.

Source : http://www.wiki-story.com/Gengis_Khan.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Gengis Khan   Mer 25 Juin - 20:41

Chronologiquement il fait partie de l'histoire médiévale (476 - 1492 ) donc j'ai déplacé sunny .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
 
Gengis Khan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE LOUP
» La malediction de Tamerlan
» GENGIS KHAN .la colère de DIEU .
» [BELGIQUE] Tamga de Che Khan
» L'affaire Dominique Strauss-Khan n'en serait pas une...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFDP Histoire et Sciences :: Histoire :: Histoire :: Histoire médiévale-
Sauter vers: