Forum de discussion autour de l'histoire et des sciences
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mars : De violents geysers printaniers sur la planète rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Mars : De violents geysers printaniers sur la planète rouge   Mer 25 Juin - 5:20

Homme curieux a écrit:
Mars : De violents geysers printaniers sur la planète rouge
Par Christophe Olry, Futura-Sciences, le 18/08/2006 à 15h01

Vêtu de votre combinaison spatiale, vous marchez au pôle sud de la planète rouge. Vous vous tenez sur une épaisse couche de glace de dioxyde de carbone et, tout autour de vous, de puissants geysers gazeux projettent du sable et de la poussière anthracite à plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Vous sentez également le sol trembler sous vos bottes : la calotte sur laquelle vous vous trouvez semble en lévitation sous la pression d’une nappe de gaz souterraine. Bienvenue dans le printemps martien !

D'étranges taches sombres printanières

Depuis fort longtemps, un curieux phénomène intrigue les astronomes : chaque printemps, des taches sombres de 15 à 46 mètres de diamètre apparaissent au pôle sud de Mars, à la surface de sa calotte glaciaire. Jusque là, les scientifiques pensaient que c’était le retour du Soleil sur cette zone privée de lumière pendant tout l’hiver qui faisait fondre une partie de la glace, et mettait le sol martien à nu. Or, les caméras d’Odyssey, permettant de voir dans le visible et l'infrarouge, ont découvert que la température des taches était aussi faible que celle de la glace de dioxyde de carbone. Cette explication n’était donc pas satisfaisante.

Autre fait troublant observé par les astronomes : chaque printemps, des rainures apparaissent dans la calotte glaciaire, et convergent juste en dessous des taches sombres.

Un nouveau scénario

Pour percer ce mystère, une équipe de chercheurs menée par Christensen (Arizona State University) a observé une zone particulière du pôle sud de la fin de l’hiver martien à la mi-printemps. La caméra THEMIS (Thermal Emission Imaging System) de Mars Odyssey leur a permis de collecter 200 images et de suivre l’évolution de cette région.

A partir de leurs observations, les astronomes ont élaboré un nouveau scénario expliquant la formation des taches sombres. Pendant l’hiver, le pôle sud martien baigne dans l’obscurité et le dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère retombe au sol sous forme de glace, formant une couche d’un mètre de hauteur au-dessus de la calotte permanente. Entre glace éternelle et glace hivernale se trouve une fine épaisseur de poussière et de sable anthracite. Au printemps suivant, le Soleil refait son apparition et, à travers la couche de CO2, il réchauffe ces matériaux sombres et les porte à une température telle qu’ils font se sublimer la glace gisant à proximité. Une nappe de dioxyde de carbone gazeux se forme, met la surface sous pression, et le gaz qui parvient à s’échapper via des failles engendre des geysers qui projettent le sable et la poussière à des vitesses atteignant 160 kilomètres à l’heure. C’est ainsi que, en retombant, ces matériaux dessineraient des taches sombres à la surface.

Ces travaux parus dans l’édition du 17 août de la revue Nature montrent que, au printemps, de violentes éruptions se produisent au pôle sud de Mars, et suggèrent que cette région de la planète rouge est nettement plus active qu’on ne le pensait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Mars : De violents geysers printaniers sur la planète rouge   Mer 25 Juin - 19:27

Pomme Golden a écrit:
Mars : des geysers sur la planète rouge

Par Olivier de Goursac.

Des fantaisistes voyaient des buissons sur le pôle Sud martien. La Nasa a établi qu’il s’agit de craquelures dans la glace carbonique provoquées par des jets de gaz.


Les ufologues américains les plus militants croyaient dur comme fer que la Nasa leur faisait des cachotteries. En regardant des images du pôle Sud de la planète Mars prises il y a quelque temps par une sonde orbitale, certains avaient cru y discerner des traits et des ombres arborescentes... Ils imaginaient même des alignements d’arbustes. Les plus acharnés d’entre eux s’étaient emparés des images en s’insurgeant contre la Nasa qui, selon eux, gardait jalousement un secret : une végétation prospère sur Mars... L’agence spatiale avait décidé de faire zoomer les caméras des sondes qui ont fini par mettre en évidence des trous dans la glace d’où rayonnent parfois des réseaux de fractures... Ce que les ufologues prenaient pour des « buissons »...


Le mystère de ces étranges formations vient donc de tomber. Elles sont créées dans la glace carbonique (CO2 gelé) par des geysers ! Ainsi, au printemps, des geysers de gaz carbonique à très haute pression (le CO2, ou gaz carbonique, est le principal gaz de l’atmosphère martienne) trouent la glace, entraînant des gravillons plus sombres avec eux. Les jets montent parfois jusqu’à 60 mètres de hauteur !


Le processus commence l’hiver au pôle Sud. Il fait si froid, - 130 °C, que l’atmosphère elle-même gèle sur place ! Le CO2 se condense à la surface, formant de larges plaques de glace carbonique. Arrive le printemps. Le sous-sol de sédiments sous la glace est encore chaud et des poches de gaz carbonique ont eu le temps de se former. Ces poches de gaz sont moins froides (- 110 °C) que le CO2 gelé environnant. Elles commencent à creuser la glace verticalement. Lorsque le soleil monte plus haut dans le ciel, la lumière traverse directement le CO2 gelé jusqu’aux sédiments. Ils absorbent alors la lumière sur de vastes étendues, réchauffant encore plus la glace par-dessous et élargissant les poches de gaz. La pression monte alors vite et le gaz, chauffant davantage, s’infiltre vers la surface. Soudain, c’est la rupture : un bouchon de glace saute et le gaz s’échappe en sifflant du trou à une vitesse de plus de 160 km/h, entraînant avec lui les poussières. Ainsi naissent les geysers martiens. Aux endroits où la couche de glace possède une moindre dureté, les gaz créent des conduits aux tracés sinueux. Ils traversent les endroits les plus meubles, avançant parfois à la manière de racines d’arbre, avant d’atteindre l’air libre. Poussent alors les spectaculaires « buissons »... Confirmation que Mars est une planète encore bien active !


* Société astronomique de France.

Source :http://www.lefigaro.fr/magazine/20060904.WWW000000394_mars_des_geysers_sur_la_planete_rouge.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
 
Mars : De violents geysers printaniers sur la planète rouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 2012 - Objectif Mars : Les nouvelles missions d'exploration de la planète rouge
» Mars : Y a-t-il un lézard sur la planète rouge?
» Planète Rouge (2000) Antony Hoffman
» Mars 500 : six voyageurs immobiles vers la Planète rouge
» Annunakis,Hercobulus,Planète Rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFDP Histoire et Sciences :: Astronomie :: Astronomie :: Mars-
Sauter vers: