Forum de discussion autour de l'histoire et des sciences
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des plantes carnivores utilisent une "salive" élastique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Des plantes carnivores utilisent une "salive" élastique   Mar 24 Juin - 21:48

JusteUneOmbre a écrit:
Citation :
Paris, 20 novembre 2007
Des plantes carnivores utilisent une "salive" élastique pour capturer leurs proies


Les plantes à urnes Nepenthes, dont les feuilles forment des entonnoirs, sont des plantes carnivores largement répandues dans les forêts tropicales d'Asie. Jusqu'à présent, on pensait qu'elles capturaient leurs proies grâce à un simple piège passif. Deux chercheurs du CNRS ont montré que c'est la salive gluante de ces plantes qui cause la perte finale de leurs victimes. Ce fluide contenu à l'intérieur des urnes possède les caractéristiques viscoélastiques idéales pour empêcher la fuite des proies, même lorsque il est dilué par de fortes pluies. Ce résultat est publié dans la revue PLoS ONE du 21 novembre 2007.


Les plantes carnivores se sont adaptées aux sols pauvres dans lesquels elles poussent en piégeant et digérant des insectes et autres petits arthropodes. Parmi elles, les plantes à urnes du genre Nepenthes vivent dans les forêts tropicales d'Asie. Jusqu'à présent, le mécanisme de leur piège restait mal compris : on pensait que les insectes glissaient sur la paroi interne des urnes puis étaient digérés grâce au liquide qu'elles contiennent. Laurence Gaume, du laboratoire Botanique et bioinformatique de l'architecture des plantes (CNRS/Université Monpellier2), et Yoël Forterre, de l'Institut universitaire des systèmes thermiques industriels (CNRS/Université Aix-Marseille), ont associé leur compétences en biologie des interactions plantes - insectes et en physique des fluides complexes pour montrer que le fluide digestif de Nepenthes rafflesiana joue en réalité un rôle crucial dans la capture des proies.



Les chercheurs ont filmé à la caméra rapide des mouches et des fourmis tentant de se débattre dans le liquide sécrété par la plante. Ils ont constaté que les mouches étaient rapidement recouvertes par le liquide et incapables de se déplacer, même lorsque le fluide était dilué à plus de 90 pour cent par de l'eau. Grâce à des mesures physiques sur le fluide, ils ont montré que ce phénomène provenait de la nature viscoélastique du fluide qui produit des filaments de fortes rétentions et ne laisse aucune chance aux insectes tombés dans l'urne. La forte viscoélasticité du fluide, même lorsqu'il est très dilué par les pluies, constitue un avantage important en zone tropicale.



Pour les insectes, ce fluide se comporte un peu comme du sable mouvant : plus ils se débattent, plus ils sont piégés. Sa consistance se rapproche du mucus ou de la salive qui, chez certains reptiles et amphibiens, remplit la même fonction de capture. La composition précise de ce fluide, unique dans le règne végétal, reste à déterminer : elle pourrait être à l'origine du développement de pesticides biocompatibles.




<table><tr><td>
<table width="100%"><tr><td>Urne de la plante carnivore Nepenthes rafflesiana, sur laquelle se tient une mouche dans une position périlleuse (Brunei, Bornéo). Le liquide digestif est contenu à l'intérieur de l'urne. Barre d'échelle : 1 cm
© Laurence Gaume-Vial, Yoël Forterre /CNRS (ce visuel est disponible auprès de la photothèque du CNRS – phototheque@cnrs-bellevue.fr)</TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE>




<SPAN>
<table><tr><td>
<table width="100%"><tr><td>Séquence d'une mouche tombée dans le liquide digestif mettant en évidence un filament viscoélastique attaché à sa patte. Intervalle de temps entre les images : 10 ms. Barre d'échelle : 3 mm
© Laurence Gaume-Vial, Yoël Forterre/CNRS (ce visuel est disponible auprès de la photothèque du CNRS – phototheque@cnrs-bellevue.fr)</TD></TR></TABLE></TD></TR></TABLE>


Références :
PLoS ONE du 21 novembre 2007 (www.plosone.org). Laurence Gaume, laboratoire Botanique et bioinformatique de l'architecture des plantes (CNRS/Université Monpellier2), Yoël Forterre, Institut universitaire des systèmes thermiques industriels (CNRS/Université Aix-Marseille)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
 
Des plantes carnivores utilisent une "salive" élastique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PLANTES CARNIVORES
» Plantes carnivores /plante des marécages
» Macros de plantes carnivores
» Plantes carnivores à identifier
» les plantes carnivores

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFDP Histoire et Sciences :: Sciences :: Sciences :: Zoologie-
Sauter vers: