Forum de discussion autour de l'histoire et des sciences
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La forêt pétrifiée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: La forêt pétrifiée   Mar 24 Juin - 21:21

Tives a écrit:
Citation :
Le jeudi 17 mai 2007


La forêt des arbres de pierre en Arizona




Ces troncs d'arbre, aussi durs que la pierre, sont traversés par d'étranges rayures rouges, blanches ou orangées.
Photo Pascal Lapointe





Pascal Lapointe

La Presse

Collaboration spéciale

Taille du texte
Imprimer
Envoyer
Devant vous, un billot de bois. Puis 10, puis 100. À l'oeil, c'est du bois, mais les couleurs sont étranges. Non loin de là, un tronc d'arbre, couché sur le sol aride.

Et encore d'autres billots, les uns aussi grands qu'une table de salle à manger, traversés de ces étranges rayures rouges, blanches ou orangées. Vous touchez du doigt, et vous réalisez soudain que ces arbres sont durs comme de la pierre. En fait, C'EST de la pierre. Ils font partie de ce qu'on appelle la forêt pétrifiée.

Il y a 225 millions d'années, cette région du nord-est de l'Arizona se trouvait au niveau de l'équateur et il y poussait des arbres aussi massifs que les séquoias géants. Au gré des bouleversements sismiques et volcaniques, ces forêts ont disparu, mais une petite proportion des arbres a survécu, enfouie sous une couche de cendre ou de boue. L'eau s'est lentement infiltrée dans leurs milliards d'interstices, évacuant peu à peu toute matière organique.

C'est le même processus de fossilisation que pour les ossements. Mais on n'est guère habitué de le voir appliqué à des arbres! Et pourtant, après des millions d'années, tout comme l'os de dinosaure est devenu semblable à de la pierre, l'arbre est devenu, littéralement, une roche.

Sur l'échelle de dureté utilisée par les géologues, seuls quelques cailloux, dont la topaze et le diamant, sont plus durs.

Dans cette région de l'Arizona, non loin de la frontière du Nouveau-Mexique, on trouve des millions de ces vestiges, allant du caillou qui tient dans le creux de la main jusqu'à des troncs pratiquement complets. La région a été décrétée Monument national en 1906. Aujourd'hui, le Parc national de la forêt pétrifiée fait une quarantaine de kilomètres du nord au sud. Il s'agirait de la plus grande concentration d'arbres pétrifiés au monde.



Une promenade dans un autre monde



Une promenade dans cette forêt représente le fantasme de plusieurs amateurs de géologie. Les couleurs étranges des pierres sont autant de variations des différents minerais, du fer au carbone en passant par le manganèse. Les scientifiques vous expliqueront qu'un arbre pétrifié est devenu, à plus de 80 %, du quartz, et que ce sont les mélanges entre le quartz et les autres minerais qui s'expriment à travers ces couleurs.

Bien que situé à plus de trois heures de route des métropoles les plus proches - Phoenix (Arizona) et Albuquerque (Nouveau-Mexique) - le parc accueille tout de même 600 000 visiteurs par an. Et il ne faut pas croire qu'il y fait toujours chaud : entre novembre et mars, les températures, tôt le matin, approchent souvent le point de congélation. Il faut dire qu'on se trouve sur un plateau, à quelque 1600 mètres d'altitude.

On n'y trouve pas que des arbres pétrifiés, mais aussi des fossiles de toutes sortes de bestioles d'il y a 175 à 225 millions d'années. Le visiteur a peu de chances de tomber sur des restes de dinosaures - sauf au centre d'interprétation! - mais des scientifiques viennent de partout dans le monde et il ne se passe pas un mois sans qu'ils ne découvrent de nouveaux fossiles. Il s'y fait aussi des recherches archéologiques : les ancêtres des Pueblos ont occupé cette région il y a 800 à 1000 ans et y ont laissé des habitations de pierre dont on peut observer les restes, de même que des pétroglyphes, ces dessins sur la pierre dont la signification reste obscure.

Interdit de ramasser des cailloux : trésor national! En revanche, les boutiques des environs pullulent de colliers, bracelets et autres breloques : c'est que le Parc ne couvre qu'environ 10 % du secteur où on trouvait à l'origine ces vestiges.

Bémol : si vous êtes arrivés en autobus à Holbrook, la ville la plus proche, vous êtes mal pris; il n'y a ni navette ni visite guidée à partir d'Holbrook. Et le camping n'est pas autorisé dans le parc. Vaut mieux y aller en voiture, car le parc se parcourt facilement du nord au sud le long d'une route asphaltée de 43 km, jalonnée d'aires d'observation et de sentiers pédestres. Et si vous arrivez à vélo, il faut parcourir 30 km depuis Holbrook pour se rendre jusqu'à l'entrée du parc, puis une fois la journée finie, une trentaine d'autres kilomètres jusqu'au village suivant, Chambers. Grosse journée. Mais c'est un lieu qui n'a pas son pareil en Amérique du Nord.

S'y rendre

Entrées par les routes 40 ou 180.
Ville la plus proche : Holbrook.
Info : www.nps.gov/pefo/

Le parc englobe aussi le Désert peint (Painted Desert) : des kilomètres de falaises à couper le souffle, variant du rouge à l'orange, suivant l'orientation du soleil


Dernière édition par Rick le Ven 21 Nov - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: La forêt pétrifiée   Mar 24 Juin - 21:22

C'est vrai qu'elle est magnifique cette forêt pétrifiée flower , une forêt fossile aux tresors inestimables a proteger a tout prix avec ses vestiges préhistoriques, des ossements d'amphibiens géants et de grand reptiles, ainsi que des ruines indiennes et des objets taillés datant de la préhistoire, vraiment somptueux et magique comme endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: La forêt pétrifiée   Ven 21 Nov - 22:05

Déracinés par des ouragans et des inondations effroyables, une partie de ces arbres s'enlisèrent profondément dans la boue, le sable et les cendres volcaniques siliceuses charriés par les rivières en crue. Sous terre, la rareté de l'oxygène stoppa le processus naturel de pourriture et de décomposition et ce assez longtemps pour que la silice et d'autres minéraux en suspension dans l'eau s'incrustent peu à peu dans les cellules ligneuses et changent les troncs et les branches épars en blocs de pierre.

Des traces de fer, de manganèse et de carbone parèrent ensuite la silice de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Par la suite, plusieurs plissements géologiques soulevèrent les terrains marécageux et le vent, la neige, la pluie, après avoir érodé les couches sédimentaires protectrices, mirent à nu les restes pétrifiés que les visiteurs peuvent admirer aujourd'hui. De nombreux autres fragments sont vraisemblablement disséminés à une centaine de mètres de profondeur.

Le parc est ouvert toute l'année, du lever au coucher du soleil. Les étés y sont chauds (jusqu'à 40 °C) et parfois violemment orageux. L'hiver, cette région désertique reçoit quelques chutes de neige, mais assez peu de pluie (les précipitations annuelles sont inférieures à 255 mm) et la température baisse parfois jusqu'à - 6 °C.




Ce phénomène de la Nature fut découvert par l'homme blanc en 1851, mais resta inconnu jusqu'à l'arrivée du chemin de fer et des pionniers, vers la fin du 19e siècle. Ce fut alors le pillage. Chasseurs de souvenirs, collectionneurs et fabricants de bijoux attaquèrent les précieux matériaux à la dynamite afin de mettre la main sur les améthystes, cristaux de quartz incrustés dans les fentes et les anfractuosités des vestiges.

En vingt ou trente ans, ils auraient à coup sûr détruit le trésor constitué en plusieurs millions d'années si les législateurs du territoire (l'Arizona n'était pas encore un Etat) n'avaient envoyé une pétition au président Théodore Roosevelt lui demandant, pour sauver cette forêt fossile, de la déclarer réserve nationale.

Le parc possède une faune et une flore intéressantes : antilocarpes, antilopes, lynx, lapins, chiens de prairie, coyotes, serpents, oiseaux, ainsi qu'une infinie variété de plantes dont certaines donnent des fleurs. La vie remonte ici à des temps très anciens : on dégage parfois de la roche tendre les ossements d'amphibiens géants ou d'énormes reptiles ; ailleurs, des ruines indiennes et des objets de pierre (dont les pétroglyphes) montrent que l'homme préhistorique a, lui aussi, vécu dans ces parages.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La forêt pétrifiée   Aujourd'hui à 2:48

Revenir en haut Aller en bas
 
La forêt pétrifiée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» forêts françaises de ce siècle
» La Forêt de Brocéliande
» [R] Forêt aléatoire [RESOLU]
» Le témoignage dramatique des Hommes de la forêt.
» La forêt de TALAMON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFDP Histoire et Sciences :: Sciences :: Sciences :: Notre monde-
Sauter vers: