Forum de discussion autour de l'histoire et des sciences
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le soleil, l'Etoile des Hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Homme Curieux



Masculin Nombre de messages : 88
Age : 45
Localisation : Banlieue Parisienne
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Le soleil, l'Etoile des Hommes   Dim 22 Juin - 19:40

Astre important si il en est. Sans lui point de vie.
Et pourtant nos connaissances le concernant sont plutôt faible.
Son age est estimé à 4.5 Milliard d'années et il devrait existé encore pour 5 milliards d'années supplémentaire.
La distance Terre - Soleil est d'environ 150 millions de kilomètres ou encore à 8mn à la vitesse de la lumière.
Son diamètre est de 1.4 millions de kilomètres, par comparaison celui de la Terre est de 12 756,2 kilomètres. On est vraiment minuscule non ?
Le Soleil est une gigantesque boule de gaz très chaude d’une masse égale à 330 000 fois celle de la Terre pour un volume 1,3 million de fois plus grand que notre planète ! A lui seul, le Soleil rassemble 99,8 % de la masse totale du Système Solaire. Les gaz qui composent le Soleil sont à 75 % de l’hydrogène (l’élément le plus répandu dans l’Univers) et à 25 % de l’hélium. On trouve aussi de très faibles pourcentages d’autres éléments (en tout, 0,1 % à peine).

La source d’énergie qui alimente le Soleil se trouve en son centre. Ce sont des réactions nucléaires de fusion qui transforment les atomes d’hydrogène en atomes d’hélium, dégageant à chaque réaction une infime quantité d’énergie. Un milliard de ces réactions produit une énergie d’un milliardième de wattheure. C’est encore très peu comparé aux 60 Wh d’une ampoule électrique, mais, dans le Soleil, ce sont 700 millions de tonnes d’hydrogène qui sont convertis chaque seconde en 695 millions de tonnes d’hélium. La différence de masse est convertie en énergie et produit chaque seconde 400 milliards de milliards de mégawattheures ! Si la quantité de matière consommée chaque seconde paraît phénoménale, le Soleil est suffisamment massif pour entretenir sa chaudière nucléaire pendant 9 milliards d’années consécutives avant de venir à manquer d’hydrogène.

La surface du Soleil tourne en 25 jours à l’équateur et 36 jours aux pôles. Cela tient au fait que c’est une boule de gaz et qu’il n’y a donc pas, contrairement aux planètes solides, un effet d’entraînement uniforme.

Le Soleil est divisé en 4 couches :

- La photosphère a une épaisseur de 500 km. C’est ce que nous pouvons qualifier de surface du Soleil. Sa température est d’environ 5500°C.

- La zone convective est située sous la photosphère et mesure 100 000 km d’épaisseur. Cette région contient la matière qui, chauffée près du centre, monte pour se refroidir au contact de la photosphère avant de replonger à nouveau (comme dans une casserole d’eau bouillante). C’est donc une zone d’intense brassage de matière et d’énergie.

- La zone radiative est coincée entre le cœur et la zone convective. Elle représente 60 % du rayon du Soleil. La chaleur est évacuée du cœur par le biais de la lumière. Il n’y a pas de mouvement comparable à la zone précédente.

- Le cœur est la région dans laquelle se produisent les réactions nucléaires. Il représente 25 % du rayon solaire. Sa température est de 15 millions de degrés et la pression égale à 250 milliards de fois celle de l’atmosphère terrestre.

L’atmosphère du Soleil est séparée en 2 parties :

- La chromosphère mesure 2500 km de haut. Elle est appelée ainsi à cause de sa couleur rouge vive, visible en particulier au moment des éclipses totales de Soleil. C’est dans cette zone que l’on peut apercevoir les protubérances (ce sont des jets de plasma circulant dans les boucles de champ magnétique).

- La couronne s’étend au-delà de 4 fois le diamètre du Soleil. C’est la grande couronne grise visible au moment d’une éclipse totale. La couronne est très ténue. On y trouve des particules émises par le vent solaire. Fait encore inexpliqué, sa température est anormalement élevée : 1 million de degrés.

Tous les 11 ans en moyenne, le champ magnétique s’inverse : le pôle nord magnétique devient le pôle sud magnétique, et inversement.

Au cours de ce cycle, on observe plus ou moins de taches solaires. Ce sont des régions de la photosphère plus froides que le reste, donc moins lumineuses : par contraste, elles paraissent sombres. C’est l’entortillement du champ magnétique solaire qui est l’origine de ces taches. Ce champ passe par des maxima, et c’est à ce moment que les taches sont les plus nombreuses. La couronne change elle aussi d’aspect : plus circulaire et uniforme au moment des maxima, elle présente lors des minima des petits jets aux pôles et de larges extensions équatoriales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le soleil, l'Etoile des Hommes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bételgeuse aurait peut-être déjà explosé...
» Le Disque Céleste de Nebra
» Prière à la Sainte Vierge pour obtenir sa protection
» (Etoile) O.V.N.I vu une nuit...
» Le Soleil est une étoile aplatie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFDP Histoire et Sciences :: Astronomie :: Astronomie :: Divers-
Sauter vers: