Forum de discussion autour de l'histoire et des sciences
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un petit pas pour l'homme... mais une nouvelle énigme!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Un petit pas pour l'homme... mais une nouvelle énigme!   Sam 14 Juin - 5:16

Pomme Golden a écrit:
Un petit pas pour l'homme... mais une nouvelle énigme pour l'Humanité



Des scientifiques ont mis au jour des empreintes de pieds humains dans le centre du Mexique qu'ils estiment dater d'environ 40.000 ans, bousculant de ce fait les précédentes théories sur les premières colonisations humaines des Amériques. Les chercheurs espèrent que leurs résultats préliminaires aideront à jeter la lumière sur une des discussions les plus controversées de l'histoire américaine: qui était là en premier et comment y-est-il arrivé ?

L'équipe internationale de géo-archéologues, menée par le Dr Silvia Gonzalez de l'université John Moores de Liverpool (LJMU), a découvert en septembre 2003 des empreintes de pas dans une carrière abandonnée, et les a soumises à un certain nombre de techniques de datation.

Les chercheurs ont ainsi analysé 269 empreintes, animales et humaines, trouvées près du volcan de Cerro Toluquilla dans le Bassin de Valsequillo, près de la ville de Puebla à 130 kilomètres au sud-est de Mexico.

Les empreintes ont été préservées sous forme fossile dans les cendres volcaniques le long de ce qui fut le rivage d'un lac volcanique antique. Les premiers américains ont marché sur ces rivages, en laissant leurs empreintes qui furent par la suite recouvertes par les cendres et les sédiments du lac. Les traces ont été submergées et préservées lorsque le niveau de l'eau est monté.

De nos jours, la cendre, maintenant aussi dur que le béton, est utilisée localement comme matériau de construction. Le Dr Gonzalez et son équipe de recherche ont pu observer les empreintes sans effectuer de travaux d'excavation car les ouvriers des carrières avaient déjà retiré entre 2 et 3 mètres des sédiments déposés sur la cendre volcanique.



La carrière de Toluquilla et la surface externe de la couche de cendre
dans laquelle les empreintes étaient conservées


Les empreintes de pieds ont été scannées au laser et reproduites en images à trois dimensions à l'Université de Bournemouth. Approximativement 60 % des empreintes se sont avérées d'origine humaine, et 36 % d'entre elles ont été identifiées comme des pieds d'enfants en raison de leur taille. Quelques empreintes forment des pistes dans certaines parties de la carrière et on l'estime que les adultes devaient mesurer entre 117 et 190 centimètres.

L'équipe a utilisé un certain nombre de techniques pour dater les empreintes et les sédiments entourant ces fossiles, y compris la datation à l'uranium. Les résultats indiquent que les empreintes de pas humaines et animales préservées dans la partie supérieure de la cendre sont plus anciennes que 40.000 ans, ce qui pose un problème sérieux quant à la datation des premières colonisations du continent.

Le point de vue traditionnel, connu sous le nom de modèle Clovis, est que les colons ont traversé le Détroit de Béring, de la Russie vers l'Alaska, à la fin de la dernière période glaciaire, il y a environ 11.500 à 11.000 années. Les preuves de cette théorie proviennent des pointes Clovis, outils et armes taillées utilisés pour chasser les mammouths et les mastodontes, trouvés en de nombreux sites du continent américain.

La découverte des empreintes de pas humaines dans le bassin de Valsequillo contredit ce modèle en fournissant la preuve que des humains ont colonisé les Amériques il y a plus de 40.000 ans. "De nouveaux itinéraires de migration qui expliqueront l'existence de ces derniers sites beaucoup plus tôt dans le temps doivent être envisagés. Nos résultats confortent la théorie selon laquelle les premiers colons sont peut-être arrivés par voie maritime plutôt qu'à pied en suivant un itinéraire qui longeait la côte du Pacifique", conclut le Dr.Gonzalez.


Source :
http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=1509
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
 
Un petit pas pour l'homme... mais une nouvelle énigme!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le maïs OGM est sans danger pour l'homme, selon l'Afssa
» Les conditions du vêtement pour l'homme
» Un métier laborieux pour un Homme d'exception ...
» Un petit coin pour les filles!
» Pour mon homme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFDP Histoire et Sciences :: Archéologie :: Archéologie :: Archéologie Mondiale :: Amériques-
Sauter vers: