Forum de discussion autour de l'histoire et des sciences
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Voyager dans le temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tives



Masculin Nombre de messages : 319
Age : 48
Localisation : Ici
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Voyager dans le temps   Ven 13 Juin - 5:33

Qui n'a pas rêvé un jour de pouvoir remonter le temps afin d'explorer l'histoire des hommes et de côtoyer nos ancêtres ? Ce thème a fasciné les écrivains, les cinéastes mais restait une douce utopie. Désormais, la théorie physique le permet. Le premier scientifique à avoir remis en question le concept du temps fut Albert Einstein au début du XXe siècle : le temps, jusqu'alors considéré comme monolithique et implacable de régularité, devenait intimement lié à la matière et à l'espace. Il devenait avec la théorie de la relativité restreinte et générale, fluctuant, relatif. Aujourd'hui, en théorie, les plans de la machine à remonter dans le temps sont prêts. La relativité restreinte nous enseigne que deux objets qui se déplacent l'un par rapport à l'autre ont des temps différents et la théorie de la relativité générale (1915 - 1916) établit que toute masse courbe l'espace à l'instar d'une boule de billard posée sur un drap tendu. La courbure autour de ce corps précipite vers lui les objets moins denses des alentours: c'est la gravitation. Poussée à son paroxysme, cette théorie prévoit l'existence des trous noirs ; des corps si denses qu'ils s'effondrent sur eux-mêmes, des "singularités spatio-temporelles" au champ gravitationnel infini et qui aspirent tout, même la lumière. En opposition aux trous noirs, des chercheurs ont émis l'hypothèse, parfaitement possible, en théorie, qu'il existait des "fontaines blanches", sortes d'antitrous noirs qui courberaient l'espace dans le sens inverse et qui, au lieu d'attirer la matière, la cracherait. Le trou noir et la fontaine blanche sont en tout cas, les deux principaux rouages de la machine à remonter le temps. Combinés, ils forment un trou de ver, sorte de raccourci dans l'espace temps.

L'astuce consiste alors à fabriquer un trou de ver dont le trou noir est immobile par rapport à nous et dont la fontaine blanche se déplace à des vitesses proches de celle de la lumière. Le temps ne s'écoulera pas de la même manière aux extrémités du tunnel : il sera plus lent du coté de la fontaine blanche. Ainsi, quand deux mois se seront écoulés à l'entrée du trou noir la fontaine blanche sera en retard, dans le passé. Il suffira alors d'emprunter le trou de ver pour remonter le temps. Au mieux, on ne pourra revenir qu'à la date de création du trou de ver. La machine à remonter le temps est donc un tunnel spatio-temporel dont l'entrée respecte l'évolution du temps, mais dont la sortie reste figée à la date de sa création. Prenons un exemple, le 1er janvier 2000, création du tunnel et le 1er janvier 2050, on s'introduit dans le tunnel pour en ressortir le 1er janvier 2000. Il y a cependant encore quelques énigmes concernant cette théorie. Les fontaines blanches n'ont jamais été observées dans la pratique et les trous noirs, à cause de leur champ gravitationnel intense, ont la fâcheuse tendance à broyer la matière qui s'y précipite en une soupe de particules élémentaires.

Le voyage dans le temps implique aussi des paradoxes insolvables pour l'instant: imaginons un petit fils qui rend visite, en remontant le temps, à son grand-père, inventeur d'une boucle temporelle, et qui lui offre un livre que ce dernier n'écrira que quelques années plus tard. Au lieu d'écrire le livre, l'inventeur n'aura qu'à recopier l'exemplaire du futur offert par son petit fils. Très bien mais dans ce cas, qui est l'auteur du livre? Pas le grand-père puisqu'il n'a fait que le recopier... Pour résoudre ce paradoxe, certains chercheurs se tournent vers la physique quantique et ses particules aux propriétés parfois surprenantes et envisagent l'existence d'une infinité d'univers parallèles. En revenant dans le passé, un voyageur changerait en fait d'univers et offrirait le livre au grand- père de l'univers parallèle. Cela n'aurait aucune incidence sur le grand-père de l'univers de départ. Tout ceci est un peu difficile à concevoir mais ce n'est déjà plus de la science-fiction , c'est de la recherche théorique envisagée dans les laboratoires et instituts les plus sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives



Masculin Nombre de messages : 319
Age : 48
Localisation : Ici
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Voyager dans le temps   Ven 13 Juin - 5:33

J'aime bien les livres ou les films qui traitent de ce sujet .
Mais je pense que si on voyageait dans l'avenir on ne ferait plus d'enfants , déjà qu'on se demande ou on va .
C'est pour ça que je me demande pourquoi nous arrivons (pour certains ) à voir nos vies antérieures et non pas nos vies futures .
Je pense que nous ne devons pas savoir .
Imaginons que nous sommes projettés dans l'avenir et que nous y voyons que des guerres , un monde en feu ...
Une fois de retour , comment vivrons nous le présent ?
Nous nous sentirions impuissant , nous ne serions pas écouté , nous serons vu comme un illuminé .
Alors que de ne pas savoir nous gardons malgré tout espoir que le monde sera un jour meilleur , et que nous construisons l'avenir a notre échelle .
Bref je m'exprime mal ce matin , j'ai du mal à trouver les mots .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives



Masculin Nombre de messages : 319
Age : 48
Localisation : Ici
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Voyager dans le temps   Ven 13 Juin - 5:34

Guan a écrit:
Le voyage dans le temps est impossible, a cause des paradoxes temporels. On a la version hard, quelqu'un qui remonte le temps pour tuer un ancetre, qui donc ne donnera pas naissance a sa lignée, donc pas au voyageur du temps, qui ne remontera pas le temps pour tuer son ancetre.
Mais meme un petit evenement peut avoir des consequences: imaginons un monsieur qui remonte le temps. Il se ballade tranquille dans l'epoque qu'il a choisi, et la, il bouscule un homme. Il s'excuse, et reprend sa route.
Seulement voila, au moment ou il a bousculé l'homme, la futur compagne de ce dernier est passé. Il ne l'a donc pas vu, tout occupé qu'il était a s'excuser.
Et donc il ne la rencontre pas, sa lignée et tout ses descendant disparaissent.
Et si voyage dans le temps il y a un jour, ce sera a des fins politiques ou militaires, pour supprimer un evenement important, ou le provoquer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives



Masculin Nombre de messages : 319
Age : 48
Localisation : Ici
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Voyager dans le temps   Ven 13 Juin - 5:36

Univers parallèles et voyages dans le temps
Voyageurs intrépides à travers les mondes ou le temps, les équations mathématiques vous sourient!

Rappels sur la théorie de la relativité

Première étape, 1905 quand Einstein publia sa théorie de la relativité restreinte. De cette théorie on peut retenir quelques petites choses importantes:

Rien ne peut se déplacer plus vite que la lumière, seule la lumière ou d'autres phénomènes sans masse intrinsèque peuvent l'atteindre.
Il n'y a pas de temps absolu (ce qui signifie que des horloges identiques aux mains d'observateurs différents ne devraient pas forcement indiquer la même heure).
La relativité restreinte nous apprend donc que plus un objet se déplace vite plus le temps s'écoule lentement pour lui (la limite de vitesse étant c la vitesse de la lumière soit environ 300000 km/s). Ce phénomène n'est pas subjectif mais bien réel et peut être vérifié par des expériences très simples.
Ensuite, en 1916, Einstein compléta ses théorie en publiant cette fois la théorie générale de la relativité, théorie phare de la science du XXe siècle.
Cette dernière nous apprend principalement que l'espace-temps n'est pas un plan, il est plus ou moins courbée selon la distribution de masse se qui signifie plus simplement que plus un corps est dense plus il courbe l'espace-temps.



Courbure = matière

La courbe attire ainsi les objets proche sur le corps massif (c'est ainsi que s'exerce la force de gravitation).
Tout cela pour en venir au fait que certaines équations de la théorie prévoient que des objets pourraient être assez lourds et denses pour pouvoir percer l'espace-temps. Ces objets possèdent des propriètés étonnantes. Ce sont les fameux "trous noirs".Ces objets sont aussi appelés par les mathématiciens des singularités.

La courbe attire ainsi les objets proche sur le corps massif (c'est ainsi que s'exerce la force de gravitation).
Tout cela pour en venir au fait que certaines équations de la théorie prévoient que des objets pourraient être assez lourds et denses pour pouvoir percer l'espace-temps. Ces objets possèdent des propriètés étonnantes. Ce sont les fameux "trous noirs".Ces objets sont aussi appelés par les mathématiciens des singularités.



Les trous noirs

Par definition, c'est une région de l'espace dotée d'un champ gravitationnel si fort qu'aucun corps ni aucun rayonnement ne peut s'échapper de son voisinage.
Ils sont considérés comme le stade ultime d'une étoile massive s'effondrant sur elle même sous l'action de la gravité.
L'existence des trous noirs fut prédite en 1916 par l'astronome allemand Karl Schwarzschild, sur la base de la théorie de la relativité générale. La notion classique d'espace-temps n'a plus de signification à proximité d'un trou noir. Un corps ou un rayonnement qui pénètre dans un trou noir ne peut théoriquement plus en sortir en raison de la force gravitationnelle considérable du trou noir. Ainsi, un trou noir déforme la structure de l'espace-temps dans son voisinage. On peut comparer cette déformation de l'espace à celle que produirait un tourbillon, dont le centre serait le trou noir.
Les propriétés des trous noirs sont extraordinaires. Un trou noir stationnaire est complètement défini par trois paramètres : sa charge électrique, sa masse et son moment cinétique.
Ils n'ont encore jamais été observés pour la simple et bonne raison que leur densité produit une telle force d'attraction qu'elle empêche la lumière elle même de s'échapper. On peut cependant dire qu'un certains nombres de phénomènes cosmiques (fortes émissions de rayons X) nous laissent penser que les trous noirs existent bel et bien (Il y aurait même certainement un au centre de notre galaxie).

Anecdote: En 1908, une énorme explosion se produisit dans la région de Tunguska en Sibérie centrale. Tout ce qui se situait dans un rayon de 30km, dont un troupeau de 500 rennes, fut détruit. Mais cette explosion n'a laissé ni cratère, ni fragments excluant l'hypothèse d'un écrasement de météorite. Une hypothése des plus audacieuse suppose qu'un mini-trou noir (de quelques millimétres seulement!) aurait heurté la terre pour la traverser complétement et ressortir dans l'atlantique nord provoquant un énorme soulèvement d'eau dont personne n'aurait été témoin...


Les trous de ver

Après avoir théorisé l'existence des trous noirs, Einstein et un autre physicien Nathan Rosen suggérèrent que le puits gravitationnel de certains d'entre eux puisse s'ouvrir sur un autre puits symétrique appelé par opposition "fontaine blanche".
Ce passage est nommé "trou de ver" ou aussi "Pont Einstein-Rosen-Podolski" (communément appelé "Pont Einstein-Rosen")

Toute matière tombant dans ce dernier serait expulsée en un autre point de l'espace... et du temps, par la "fontaine de lumière", jaillissement gravitationnel très énergétique.
On voit tout de suite l'interêt de tels objets en matière de déplacement dans l'espace. Etant donnée que les 2 extrémités du trou de ver peuvent etre 2 points très éloignés dans l'univers, passer à travers le trou de ver permettrait de voyager plus vite que la lumière! En effet, si l'on représente les 2 points antipodiques sur la surface d'une pomme, la lumière suivra une trajectoire géodésique (distance la plus courte entre 2 points dans un espace non-euclidien, c'est à dire un espaces courbe donc comme notre espace-temps) qui suit la surface de la pomme. En creusant un trou (de ver!) on parcours un chemin moins long que celui qu'a empruntée la lumière et le tour et joué. Sur des distances de l'ordre de grandeur de notre univers le gain peut appaître encore plus évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives



Masculin Nombre de messages : 319
Age : 48
Localisation : Ici
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Voyager dans le temps   Ven 13 Juin - 5:36

Le voyage dans le temps

Il existe d'autres moyens d'utiliser les trous de ver, mais cette fois le voyage et d'une autre nature... En manipulant les équations de la relativité, certains scientifiques comme Kurt Godel réussirent à montrer que les trou de ver pouvaient engendrer des boucles temporelles.
Si l'entrée d'un "trou de ver" (le trou noir) est immobile par rapport à nous et si la sortie (la "fontaine de lumière") se déplace a une vitesse proche de celle de la lumière le phénomène de dilatation du temps prevut par Einstein aura une conséquence étonnante: le temps s'écoulera différemment à l'entrée et à la sortie du tunnel. Si on suppose que la fontaine blanche se déplace à 99,99% de la vitesse de la lumière, lorsque 48 heures auront passé à l'entrée, il ne se sera écoulé que 28 minutes à la sortie. Un voyageur pénétrant dans le tunnel 48 heures après sa création fera alors un voyage dans le temps de 47h32mn!
Ainsi une maîtrise de la construction des trou de ver permettrait de choisir le moment de sortie dans le passé.

Avant d'entrer dans le détail des paradoxes mis en lumière par le voyage dans le temps, il est intéressant de se pencher sur une question redoutable:
Pourquoi nos descendants maîtrisant certainement cette technologie ne nous rendent ils pas visite?
La réponse est plus simple qu'il n'y parait.
La boucle temporelle doit être crée avant de pouvoir être utilisée. Si un génial inventeur crée un "trou de ver" le 1 janvier 2000, l'entrée et la sortie commenceront leur existence à ce moment la. L'entrée évoluera normalement et la sortie sera figée dans le temps pour peu qu'on lui communique la vitesse de la lumière. l'inventeur ne pourra donc jamais revenir avant la date de création.

Viens maintenant le moment de trouver une réponse aux deux paradoxes très célébres énoncés ci-dessous qui interdisent logiquement toutes possibilités de voyage dans le temps.
Premier paradoxe: "Paradoxe du grand-père"
Il serait fort possible que notre inventeur voit débarquer son petit fils quelques secondes après avoir crée le tunnel. Ce dernier infâme psychopathe tue notre inventeur, donc son grand-père qui n'a pas encore de fils. Par cet acte notre psychopathe s'empêche donc de naitre, des lors comment pourrait il tuer son aïeul!
Deuxième paradoxe: "Paradoxe de l'écrivain"
Si à la place de tuer son grand-père notre arrivant du futur donne à notre inventeur un livre qui le fera devenir célèbre. L'homme n'ayant jamais rien écrit deviendra donc célèbre simplement en recopiant ce livre. Il n'aura donc jamais été crée mais juste recopié!

Conclusion: Accepter la possibilité de tels voyage revient à nier les principes de causalités et de cohérence logique. En quelques mots ou bien la physique élucide ces paradoxes ou bien il nous faut renoncer aux voyages dans le passé.

Pour répondre à ces paradoxes de nombreux scientifiques utilisant les propriétés propres à la mécanique quantique admettent l'existence d'univers parallèles.
Il est alors autorisé de penser que le voyage dans le temps se fasse dans un monde parallèle. On peut dès lors résoudre les paradoxes. Le petit fils remontant le temps se retrouve face a son grand père qui vit dans un univers qui n'est pas le sien. Il se prive donc de naître dans cette univers mais pas dans le sien. De même pour le livre, il aura été copié dans un univers et crée dans l'autre, l'acte de création aura au moins eu lieu dans un univers.

Pour accepter l'hypothèse du voyage dans le temps il convient donc d'admettre l'existence d'une multiplicité des univers.


Les mondes parallèles

Selon la mécanique quantique l'état d'une particule est non seulement inconnu mais aussi indéterminé jusqu'au ce qu'on la mesure: c'est le fameux principe d'incertitude d'un certain Heisenberg. C'est à ce moment précis qu'elle se retrouve avec une charge positive ou négative. Une des interprétations possibles suppose qu'a cet instant ou on mesure l'état de la particule l'univers se dédouble. Dans notre univers, la charge de la particule serait positive alors que dans l'univers parallèle cette dernière aurait une charge négative. A chaque instant se créeraient ainsi une multitude d'univers parallèles, déclinant tous les états de toutes les particules. Pour le physicien Michael Price "l'univers se dédouble à chaque processus thermodynamique irréversible".
Les principaux noms de la physique que l'on puisse citer en matière de théorie d'univers multiples sont Andrei Linde ou encore Hugh Everest. Selon eux, et en s'appuyant sur la théorie des cordes, il existerait donc une quasi-infinité d'univers parallèles au notre flottant dans ce qui est maintenant appelé un super-univers primitif. Tous ces univers bulle seraient nés des fluctuations quantiques de ce super-univers.



Le problème est qu'il n'est possible ni de voir, ni de détecter ces univers, et à priori encore mois possible de voyager entre ces univers comme dans la série TV Sliders... Ces univers n'ont probablement pas les mêmes lois physiques que le notre et sont de plus séparés du notre par des distances s'exprimant en alignant quelques kilométres de zéros. Ainsi pour prendre des exemples concrets, il existe certainement des univers où les électrons et les protons n'ont pas la même masse partout ou bien, plus que 4 dimensions, ou encore, où la flèche du temps est inversée (A ce propos, on peut signaler que des gens tels que Stephen Hawking pensent que si un univers arrête son expansion et commence à se rétracter, le sens du temps s'inverse, son histoire se déroule à l'envers!). Il existe certainement un univers où vous gagner au loto et des millions d'autres ou vous perdez! Cependant, certaines théories cosmologiques supposent qu'il est possible en certains points de ces univers (le notre y compris) il puisse se créer d'autre univers à partir de singularités. Pourquoi alors ne pas voyager à travers le trou de ver pour découvrir d'autres univers?

Les problèmes fondamentaux

En théorie, à travers les équations compliquées de la relativité, il est donc possible de voyager rapidement dans l'espace et le temps. Dans la pratique, utiliser les "trous de ver" pour voyager dans l'espace et le temps parait une chose pour le moment irréalisable étant donné l'état de nos connaissances actuelles.

Un des premier souçis que nous aurions si nous voulions utiliser le "Pont Einstein-Rosen" serait de le trouver et de le garder ouvert. En effet, certains indices tendent à prouver qu'ils existent, mais seulement à l'échelle microscopique. Ils ne mesureraient que 10e-43 cm et disparaîtrait au bout de 10e-35 s pour cause d'instabilité structurelle.
Solution: En 1985, Kip Thorne de CalTech montra qu'il pouvait exister des trous de ver assez grand pour laisser passer un etre humain ou meme un vaisseau. La seule chose à maitriser serait l'energie négative si nous voulions en créer un nous meme. En effet, la seule manière de maintenir ouvert un trou de ver serait de le tapisser d'une matière anti-gravitationelle (aussi appelée "matière exotique"), ce qui produirait un champ anti-gravitationnel (énergie négative). Si un trou de ver existe dans l'univers, il est prévu qu'il soit composé en partie d'énergie négative. Cette energie négative est nécessaire à la défocalisation à l'intérieur du trou de ver, c'est à dire du passage de rayonnements convergents à l'entrée, à des rayonnements divergents à sa sortie. Le puit gravitationnel induit par la matière ordinaire (de masse positive) attire les objets environnants à l'entrée du trou noir et la matière exotique (de masse négative) expulse les objets à la sortie (fontaine blanche).

Récemment en 1996, il a été mis en évidence expérimentalement un phénomène connu sous le nom d'effet Casimir. Cette effet est obtenu en imposant un fort champ électrique entre deux plaques séparés par le vide, le champs impose au vide une telle tension qu'il l'oblige à fluctuer jusqu'à ce qu'il donne naissance à des électrons. Ce qui revient à extraire de l'énergie du vide, celle ci ne pouvant être que négative. En extrapolant ce résultat expérimental à la gravitation on peut alors envisager que tout est encore possible en matière de création de champs anti-gravitationnel.

Pourtant ceux qui voudront maitriser les trous de ver devront résoudre le problème de confiner de grandes quantités d'énergie négative dans des volumes exterement minces. La théorie des cordes pourrait etre une solution à ce problème dans la mesure ou elle concoit que de très fortes densités d'energie sont réparties le long de lignes étroites, le problème est que tous les modèles de cordes cosmiques physiquement acceptables ont pour l'instant des densités d'energie positive!

Le deuxième principal problème est de pouvoir rentrer dans le trou noir sans être écrasé, étiré et finalement détruit car ayant été attiré vers droit sur la singularité centrale de densité infinie.
Solution: En 1963, Roy Kerr bouscula le monde scientifique en apportant une solution à ce problème. Il prétendit que les trous noirs tournaient autour d'un axe central (tous comme le font les étoiles, il supposa alors qu'elles continuaient à tourner même après s'être effondrées). Ceci change absolument toutes les données du problème, il permet de définir un point par lequel il est possible de pénétrer dans un trou noir en toute sécurité. Comme dans l'oeil du cyclone, ce point serait dénué de toute force gravitationnelle!

En 1988, M. Morris, K. Thorne et Ulvi Yurtsever ont proposé une machine à remonter le temps fondée sur les trous de ver, et leur article et très étudié depuis une dizaine d'années. En 1992, S. Hawking a cependant prouvé qu'une telle machine ne pouvait exister sans énergie négative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives



Masculin Nombre de messages : 319
Age : 48
Localisation : Ici
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Voyager dans le temps   Ven 13 Juin - 5:37

Une autre question, et non des moindres:
Je voyage dans le temps, 10 ans dans le futur...
Je me rencontre, jusque là, ça parait réaliste.... Shocked
Mais la question est: lequel des 2 moi, suis-je ? scratch
Je suis en la personne qui a voyager, mais je suis aussi dans la personne qui vit dans le futur.
De même, si un jour, je me retrouve en face de moi et je m'explique que je viens du passé.... ben non, c'est pas possible, pasque dans mon passé, j'aurais donc fait ce voyage....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives



Masculin Nombre de messages : 319
Age : 48
Localisation : Ici
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Voyager dans le temps   Ven 13 Juin - 5:38

Guan a écrit:
Ben si tu te rencontre dans le futur, pour toi qui viens du passé c'est une hasard, mais pour ton toi du futur, c'est une certitude, il sait que tu sera la a ce moment precis, puisque dans son passé a lui, ton present, il a fait ce voyage, et il etait a ta place avant.
Tout simple.
Tu vois la chose sous le mauvais angle, enfin en partie.
En effet si tu va en 2036 pour te voir toi, tu serai parti de ton époque.
Mais tu va revenir quand meme, et cela avant la date ou tu t'es rencontré, donc tu peux voir ton double.
A part si ton voyage est trop court.
Si tu veux aller te voir avant le moment ou tu rentre, en effet, tu te verra pas, mais la il n'y a aucun interet a partir pour se voir 5 minutes apres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives



Masculin Nombre de messages : 319
Age : 48
Localisation : Ici
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Voyager dans le temps   Ven 13 Juin - 5:40

Les paradoxes sont une des principales conséquences du voyage temporel. En voici quelque uns:


Le paradoxe dit du "grand-père"


Ce paradoxe est certainement l'un des plus important. En effet, il s'applique a tous type de voyage temporel.
Enoncé: Disons que je peux voyager dans le passé, et que je tue un de mes ancêtres(avant qu'il ait eu une descendance), mon grand-père par exemple. Si mon grand-père n'a pas de descendance, alors je ne naîtrais jamais. Et si je ne naîs jamais, je ne peux pas retourner dans le passé tuer mon grand-pére. Et si je ne tue pas mon grand-père, alors je pourrais naître, et je pourrais tuer mon grand-père.......... et ainsi de suite!
Vous me direz que je serais idiot d'aller tuer mon grand père dans le passé, alors je pourrai simplement visiter l'époque sans rien y changer. Seulement je suis sur que ma seule présence modifierait l'espace-temps. On retrouve ici la théorie qui dit qu'un bâtement d'aile de papillon peux provoquer un ouragan....
Enfin tout ca pour dire que la possibilité d'un voyage dans le passé poserait d'énorme problème si on considère que le temps est une seule et même droite qui ne se deforme jamais.

A ce paradoxe vient s'ajouter toutes les modifications que l'on pourrait imaginer faire subir à notre passé. En effet, rappelez-vous RETOUR VERS LE FUTUR et le héros qui empêche ses parents de se rencontrer. Il va commencer à disparaitre, à s'effacer de la réalité. Il aura empêcher sa propre naissance. Or dans notre univers, rien se ne perd, rein ne disparaît. Ce qui signifierait en toute logique qu'on ne peut modifier le passé.

Pensons également à l'inventeur du voyage dans le temps, qui viendrait rendre visite à ses ancêtres qui lui volerait l'invention, il ne pourra pas aller dans le passé et se faire voler son invention. Ces paradoxes cycliques peuvent s'appliquer à de nombreuses situations.


Le paradoxe de l'écrivain

Si à la place de tuer son grand-père notre arrivant du futur donne à notre inventeur un livre qui le fera devenir célèbre. L'homme n'ayant jamais rien écrit deviendra donc célèbre simplement en recopiant ce livre. Il n'aura donc jamais été crée mais juste recopié!


Le paradoxe des visiteurs

Réfléchissons une minute. Si le voyage dans le temps est réellement possible, cela signifie que le passé et le futur sont écris, donc que l'humanité existe en ce moment même mais à une autre époque. Le temps est donc relatif car c'est difficile de dire que en ce moment en 1905, Einstein invente la relativité(c'est un exemple comme un autre). J'en arrive au paradoxe. Si le futur est écrit et que l'on fait abstraction des univers parallèles (ou univers-ombres), alors on est en droit de se demander pourquoi nous n'avons jamais rencontrés d'hommes du futur. Et oui, si le voyage dans le temps est possible(à echelle humaine j'entend), alors on a forcément inventé dans le futur une machine qui le permet. Une des explications pourrait être que les hommes n'ont pas percé ce secret jusqu'à ce que la Terre explose avec le soleil. Mais cette explication ne tient pas debout car à mon avis, l'homme aura d'ici là colonisé l'espace, sauf si un cataclysme intervient avant. Peut-être aussi que les hommes préferent découvrir le futur pour ne pas intervenir dans le passé et créer un paradoxe de l'écrivain. Donc, on pourrait conclure que si nous n'avons eu aucune visite, le voyage dans le temps ne sera jamais inventé car l'existence d'un futur défini nous impose un destin. Est-ce que cela voudrait dire que nous ne sommes pas maître de nos actes.....?


Le paradoxe des jumeaux

Ce n'est pas un vrai paradoxe, mais plutôt une application de la dilatation des durées.
Prenons deux jumeaux: Baptiste et Pierre. Pierre va voyager dans l'espace à des vitesse proches de celle de la lumière (tout cela reste bien sûr théorique). Quand Pierre reviendra sur Terre quelques années plus tard, il ne sera plus le jumeau de Baptiste, mais son petit frère. On pourrait alors penser que les voyages conservent la jeunesse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives



Masculin Nombre de messages : 319
Age : 48
Localisation : Ici
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Voyager dans le temps   Ven 13 Juin - 5:41

Tives a écrit:
Univers parallèles et voyages dans le temps
Voyageurs intrépides à travers les mondes ou le temps, les équations mathématiques vous sourient!

Rappels sur la théorie de la relativité

Première étape, 1905 quand Einstein publia sa théorie de la relativité restreinte. De cette théorie on peut retenir quelques petites choses importantes:

Rien ne peut se déplacer plus vite que la lumière, seule la lumière ou d'autres phénomènes sans masse intrinsèque peuvent l'atteindre.
Il n'y a pas de temps absolu (ce qui signifie que des horloges identiques aux mains d'observateurs différents ne devraient pas forcement indiquer la même heure).
La relativité restreinte nous apprend donc que plus un objet se déplace vite plus le temps s'écoule lentement pour lui (la limite de vitesse étant c la vitesse de la lumière soit environ 300000 km/s). Ce phénomène n'est pas subjectif mais bien réel et peut être vérifié par des expériences très simples.
Ensuite, en 1916, Einstein compléta ses théorie en publiant cette fois la théorie générale de la relativité, théorie phare de la science du XXe siècle.
Cette dernière nous apprend principalement que l'espace-temps n'est pas un plan, il est plus ou moins courbée selon la distribution de masse se qui signifie plus simplement que plus un corps est dense plus il courbe l'espace-temps.



Courbure = matière

La courbe attire ainsi les objets proche sur le corps massif (c'est ainsi que s'exerce la force de gravitation).
Tout cela pour en venir au fait que certaines équations de la théorie prévoient que des objets pourraient être assez lourds et denses pour pouvoir percer l'espace-temps. Ces objets possèdent des propriètés étonnantes. Ce sont les fameux "trous noirs".Ces objets sont aussi appelés par les mathématiciens des singularités.

La courbe attire ainsi les objets proche sur le corps massif (c'est ainsi que s'exerce la force de gravitation).
Tout cela pour en venir au fait que certaines équations de la théorie prévoient que des objets pourraient être assez lourds et denses pour pouvoir percer l'espace-temps. Ces objets possèdent des propriètés étonnantes. Ce sont les fameux "trous noirs".Ces objets sont aussi appelés par les mathématiciens des singularités.



Les trous noirs

Par definition, c'est une région de l'espace dotée d'un champ gravitationnel si fort qu'aucun corps ni aucun rayonnement ne peut s'échapper de son voisinage.
Ils sont considérés comme le stade ultime d'une étoile massive s'effondrant sur elle même sous l'action de la gravité.
L'existence des trous noirs fut prédite en 1916 par l'astronome allemand Karl Schwarzschild, sur la base de la théorie de la relativité générale. La notion classique d'espace-temps n'a plus de signification à proximité d'un trou noir. Un corps ou un rayonnement qui pénètre dans un trou noir ne peut théoriquement plus en sortir en raison de la force gravitationnelle considérable du trou noir. Ainsi, un trou noir déforme la structure de l'espace-temps dans son voisinage. On peut comparer cette déformation de l'espace à celle que produirait un tourbillon, dont le centre serait le trou noir.
Les propriétés des trous noirs sont extraordinaires. Un trou noir stationnaire est complètement défini par trois paramètres : sa charge électrique, sa masse et son moment cinétique.
Ils n'ont encore jamais été observés pour la simple et bonne raison que leur densité produit une telle force d'attraction qu'elle empêche la lumière elle même de s'échapper. On peut cependant dire qu'un certains nombres de phénomènes cosmiques (fortes émissions de rayons X) nous laissent penser que les trous noirs existent bel et bien (Il y aurait même certainement un au centre de notre galaxie).

Anecdote: En 1908, une énorme explosion se produisit dans la région de Tunguska en Sibérie centrale. Tout ce qui se situait dans un rayon de 30km, dont un troupeau de 500 rennes, fut détruit. Mais cette explosion n'a laissé ni cratère, ni fragments excluant l'hypothèse d'un écrasement de météorite. Une hypothése des plus audacieuse suppose qu'un mini-trou noir (de quelques millimétres seulement!) aurait heurté la terre pour la traverser complétement et ressortir dans l'atlantique nord provoquant un énorme soulèvement d'eau dont personne n'aurait été témoin...


Les trous de ver

Après avoir théorisé l'existence des trous noirs, Einstein et un autre physicien Nathan Rosen suggérèrent que le puits gravitationnel de certains d'entre eux puisse s'ouvrir sur un autre puits symétrique appelé par opposition "fontaine blanche".
Ce passage est nommé "trou de ver" ou aussi "Pont Einstein-Rosen-Podolski" (communément appelé "Pont Einstein-Rosen")

Toute matière tombant dans ce dernier serait expulsée en un autre point de l'espace... et du temps, par la "fontaine de lumière", jaillissement gravitationnel très énergétique.
On voit tout de suite l'interêt de tels objets en matière de déplacement dans l'espace. Etant donnée que les 2 extrémités du trou de ver peuvent etre 2 points très éloignés dans l'univers, passer à travers le trou de ver permettrait de voyager plus vite que la lumière! En effet, si l'on représente les 2 points antipodiques sur la surface d'une pomme, la lumière suivra une trajectoire géodésique (distance la plus courte entre 2 points dans un espace non-euclidien, c'est à dire un espaces courbe donc comme notre espace-temps) qui suit la surface de la pomme. En creusant un trou (de ver!) on parcours un chemin moins long que celui qu'a empruntée la lumière et le tour et joué. Sur des distances de l'ordre de grandeur de notre univers le gain peut appaître encore plus évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives



Masculin Nombre de messages : 319
Age : 48
Localisation : Ici
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Voyager dans le temps   Sam 28 Juin - 6:52

JusteUneOmbre a écrit:
Première pierre posée pour la machine à voyager dans le temps


Des chercheurs israéliens annoncent avoir mis au point une machine expérimentale qui reproduit un espace-temps. Selon ces héritiers de H.G. Wells, la machine pourrait autoriser dans l'avenir les voyages dans le temps.


La machine à explorer le temps pourrait prochainement devenir réalité, affirment des scientifiques de l'institut israélien de technologie, le Technion. L'équipe, qui marche dans les pas de l'écrivain Herbert Georges Wells, annonce avoir mis au point un modèle expérimental qui, dans un futur lointain, pourrait permettre à nos successeurs de voyager dans le temps. Pour réaliser cette machine, les scientifiques se sont reposés sur la théorie de la relativité d'Einstein et le principe de courbure de l'espace. Ce, avec une interrogation majeure en tête : est-il possible d'entraîner l'incurvation d'un espace-temps dans une direction définie pour rendre possible un retour dans le temps ? Oui, estime l'équipe du professeur Ori, dont la machine recréé un espace-temps parallèle.

Recréation d'un espace-temps

"La machine devient elle-même un espace-temps", explique le professeur Amos Ori de la faculté de physique du Technion. Et, en suivant la théorie du chercheur israélien, c'est le fait même d'en fabriquer une qui autoriserait le voyage dans le passé. "En créant aujourd'hui une machine à remonter le temps, nous rendrions possible le retour dans notre temps aux générations futures. Si nous ne pouvons malheureusement pas nous rendre dans notre passé, c'est parce que nos prédécesseurs n'ont pas créé ce type d'infrastructure pour nous". Le système développé par les scientifiques dépasse certaines des limites rencontrées jusqu'à présent pour élaborer ce type de machines.

Des obstacles en grand nombre

Pour beaucoup, il est nécessaire de disposer de matériaux de densité négative pour la construction d'une telle machine. Mais non seulement nous ne disposons pas de ce type de matériau mais il n'est pas même sûr que les lois de la nature autorisent leur existence en quantité suffisante pour équiper une machine. Avec le modèle expérimental, des chercheurs de Technion démontrent la possibilité de recourir à un autre moyen, en proposant un espace vide contenant de la matière positive. Mais petit bémol à cette formidable avancée : nous ne disposons pas encore de la technologie suffisante pour contrôler les champs gravitationnels, malgré l'existence de principes théoriques sur ce sujet. Le voyage dans le temps a encore un bel avenir en littérature avant de se concrétiser...

Source : L'atelier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Homme Curieux



Masculin Nombre de messages : 88
Age : 44
Localisation : Banlieue Parisienne
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Voyager dans le temps   Sam 28 Juin - 11:17

Il est à noté que le temps n'existe pas dans la théorie de la Mécanique Quantique.

Hasard
§ Le monde n'est plus ordonné, déterministe

o il est incertain, soumis au hasard

§ Le fait n'est plus la conséquence d'une cause précise

o il est aléatoire (Dieu joue aux dés…)

§ La réalité nous échappe à jamais

o une particule peut apparaître, disparaître,

o changer de direction sans raison …

§ Une mesure sur une particule

o influence une autre particule (accrochez-vous!)

§ immédiatement, sans délai

§ à n'importe quelle distance

Envahissant


§ La nouvelle mécanique considère que

o tout point du système se trouve,

o à tout instant,

o dans tout l'espace qui est mis à sa disposition

Max Planck

Incertitude


§ On ne peut pas déterminer avec précision

o la position et

o la vitesse d'une particule

§ On ne peut même jamais les mesurer simultanément

o Même avec les plus grands progrès des instruments de mesure

§ Le monde de l'infiniment petit échappe

o à la mesure, et donc

o à la prédiction

§ Il faut s'en remettre aux statistiques, aux probabilités

§ Tout ce que l'on sait est que

o la particule a des chances de se trouver à un endroit donné, et c'est tout !

Paradoxe


§ Malgré cela, la théorie donne des certitudes

o C'est une sorte de déterminisme statistique

§ Et, le modèle de la mécanique quantique se révèle être

o d'une très grande précision (10 décimales!)

o jamais mise en défaut

Cachotier


§ Ce qui se passe dans le monde quantique

o dépend de la façon dont on 1'observe,

o on ne peut pas isoler

§ le phénomène observé

§ de 1'appareil avec lequel on le mesure

§ On dit parfois que

o la réalité est créée par l'observateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyager dans le temps   Aujourd'hui à 22:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyager dans le temps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une machine à voyager dans le temps aurait été inventée par un scientifique iranien
» Peut-on voyager dans le temps ?
» Débat :: LES VOYAGES DANS LE TEMPS
» Photos de voyage dans le temps ?
» Comparaison deux échantillons dans le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFDP Histoire et Sciences :: Technologies/Découvertes :: Technologies/Découvertes :: Technologie futuriste-
Sauter vers: