Forum de discussion autour de l'histoire et des sciences
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le mystère de Mohenjo-Daro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Le mystère de Mohenjo-Daro   Ven 13 Juin - 5:17

Homme curieux a écrit:
Ce site constitue un véritable mystère, affirment les archéologues, qui auraient juré, avant la découverte de Mohenjo-Daro, qu’aucune véritable civilisation n’avait pu exister dans la vallée de l’Indus, au Pakistan, il y a environ 4 500 ans.
Depuis 1921, une succession de découvertes dont la cité d’Harappa puis celle de Mohenjo-Daro ont prouvé l’existence d’une culture jusqu’alors inconnue.
La civilisation de la vallée de l’Indus a inventé une écriture à ce jour indéchiffrée et a manifestement marqué la culture indienne.
Mais, le plus grand mystère reste l’abandon de ces cités et la disparition de cette civilisation.

La suite ici --> http://www.dinosoria.com/civilisation_indus.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Le mystère de Mohenjo-Daro   Ven 13 Juin - 5:19

Rama a écrit:
En résumé :

David Davenport, originaire de l'Etat indien du Bihâr, conaissant plusieurs langues dès son jeune âge, développa une grande compétence dans le domaine de l'archéologie, ainsi que dans celui des traditions populaires de l'Inde.

Etablissant une sorte de corrélation entre les noms védiques des sites en question et ceux existant à notre époque, il a réussit à comprendre qu'elle était la ville de Lanka dans le Ramayana. Et ce n'est pas Ceylan, mais Mohenjo-Daro, ville située au Pakistan, dans la région du Kalât.

En langue sindhi, Mohenjo-Daro veut dire "lieu de la mort". Ce nom a été donné aux terrassiers en 1921.

A l'époque védique, Lanka (Mohenjo-Daro actuellement) était connue par les Aryens sous le nom de Suvamaka-Lanka, la Ville d'or, et cela pour deux raisons : la couleur des briques utilisées et parce qu'elle était une ville très développée tant au point de vue politique que commercial.

[ANNECDOTE - Dashagriva, le tyran de Lanka, appartenait à la dynastie Ravana, une race qui avait régné pendant 600 ans sur les Rakshasas. Il avait presque quarante-cinq ans et il possédait - pour l'avoir volé au roi légitime Dhanada, qu'il tua ensuite - un Pushpaka Vimana, un vaisseau spacial qu'il gardait dans la cour du palais.]

Les habitants de Lanka et d'Hariyupia d'une part, et la race des Aryens d'autre part, entrèrent en désaccord. En effet, les deux villes, de par leur position, contrôlaient le trafic intéressant la Mésopotamie, en faisant obstacle en ce sens au commerce des Aryens avec l'Occident. Ces derniers, après avoir tenté à six reprises d'anéantir Lanka, réussirent la septième fois à atteindre leur but grâce à l'intervention d'intelligences extraterrestres extrêmement évoluées et en possession d'un équipement nucléaire, comme porte à croire la description faite dans les textes védiques.

Découvertes archéologiques :
on a retrouver la ville de Lank, c'est Mohenjo-Daro. On y voit une ville détruite, avec dans la zone un épicentre. Tout ce qui se trouve dans son périmètre (vases, amphores, brasselets, bronze, pierres) paraît fondu. Analysés par des experts du CNR à l'Université de Rome, les objets auraient dû être soumis à des températures supérieures à 1500 degrés, suivies d'un refroidissement très rapide.

Eruptions volcaniques : il n'y a pas de volcans dans la zone.
Météorite (s) : aucun fragment de météorite n'a été retrouvé.
Tremblements de terre, innondatiopns : ça ne se peut pas.

A notre connaissance, il n'y a qu'une explosion nucléaire capable de provoquer ces observations.

A proximité de l'épicentre, il y a une zone dite de désintégration : les maisons abattues apparaissent comme écrasées au sol par une pression énorme. Partout, les briques des édifices qui donnent sur l'épicentre apparaissent fondues d'un côté mais non de l'autre.

44 squelettes furent également retrouvés sur les lieux, et analysés par une équipe de l'Université de Calcutta. ils ne portaient pas de signes d'une lutte conventionnelle, mais des traces de carbonisation et de calcination inexplicables. Les gens semblent avoir été surpris dans leurs activités, comme dans le cas d'une onde de choc soudaine.

Dans le World Island Review de janvier 1992, diffusé par Bryant Staverly, l'information parle d'une couche épaisse de cendres radioactives recouvrant une zone de 3 milles carrés à Rajasthan (Inde), à 10 milles à l'est de Jodhpur. Les savants ont mené une enquête sur ce site, où une agglomération aurait été construite. A cet endroit, le nombre d' enfants nés avec des malformations et des cas de cancer a augmenté. Le niveau de radiation est tellement élevé que les autorités indiennes ont interdit la zone. Les experts y ont découvert une ville antique avec des traces évidentes d'une explosion atomique, survenue il y a plusieurs millénaires (8000-12000 ans), qui détruisit la plupart des constructions et tua environ un demi-millions de personnes.

Dans le Mahabharata (dont certaines parties remontent à 7000 ans av J-C environ) décrit ceci : "

Un projectile unique, chargé de tout le pouvoir de l'Univers... Une colonne incandescente de fumée et de flammes, brillante comme 10 000 soleil se leva dans toute sa splendeur... c'était une arme inconnue, un tonnerre d'acier, un gigantesque messager de mort qui réduisit en cendres une race entière. Les corps étaient méconnaissables. Les ongles et les cheveux disparurent, la vaiselle se brisa sans cause apparente et leurs oiseaux devinrent blancs. Peu après, toute la nourriture était contaminée. Pour échapper au feu, les soldats se jetèrent dans le fleuve".

Ce n'est qu'après le désastre japonais d'Hiroshima et de Nagasaki qu'on a compris les descriptions des textes indiens. Les Japonais survivants perdaient leurs cheveux et ongles aussi, les nouveau-nés étaient malformés, l'eau contaminée, etc...

(sources : Stargate n°2)


Et aussi :

"Une rue de Mohenjo-Daro. En creusant, les archéologues ont trouvé la rue jonchée par les corps de gens morts depuis des millénaires."


"Quand les fouilles de Mohenjo-Daro et Harappa parvinrent au niveau des rues,, des squelettes éparpillés apparurent, souvent mains jointes et affalés dans les rues, comme frappés par une tragédie atroce et instantanée. Insistons : ces hommes gisaient simplement dans les rues, sans sépulture. Or, ces squelettes sont âgés - au dire même des archéologues les plus prudents - de milliers d'année ! Comment expliquer cela ? Pourquoi ces corps n'ont-ils ni pourri ni été dévorés par des animaux ? D'où vient qu'ils ne présentent aucune trace de mort violente ?
Ces squelettes sont parmi les plus radioactifs jamais trouvés, à égalité avec ceux de Nagasaki et d'Hiroshima. Des chercheurs russes ont notamment découvert un squelette présentant un taux de radioactivité cinquante fois supérieur à la normale. L'archéologue russe A. Gorbovsky a fait état dans Riddles of Ancient History (1966) du haut niveau d'irradiation présenté par les squelettes. des milliers d'objets fondus - baptisés "pierres noires" - ont également été trouvés à Mohenjo-Daro, qui semble être des fragments de récipients en terre soudés par une chaleur extrême."

(Source : "La technologie des dieux" de David Childress)


On peut lire aussi ceci dans le Mahabharata :

Divers présages apparurent chez les dieux : les vents soufflèrent, les météorites tombèrent par milliers, le tonnerre roula dans le ciel sans nuage...
Il vit là une roue au bord tranchant comme un rasoir, qui tournoyait dans le soma... Puis, prenant le soma, il brisa la machine tounoyante...
Drona appela Arjuna et lui dit... "Accepte de ma part cette arme irrésistible appelée Brahmasira. Mais tu dois promettre de ne jamais la tourner contre un ennemi humain car, le ferais-tu, elle pourrait détruire le monde. Contre un ennemi non humain qui t'attaquerait, tu peux l'utiliser pour combattre... Nul autre que toi n'est digne de l'arme céleste que je t'ai donné" [Voilà une phrase curieuse. Quel ennemi, autre qu'humain, aurait donc pu exister ? Serait-il question de guerre interplanétaire ?]
Je te combattrai avec l'arme céleste que Drona m'a donnée. Alors, il lança l'arme flamboyante...
Enfin, ils en vinrent au coups et, saisissant leur masses, se frappèrent mutuellement... ils tombèrent comme des soleils...
Ces animaux gigantesques comme des montagnes [éléphants], frappés par la masse de Bhima, tombèrent, tête brisée ; ils tombèrent à terre comme une falaise sous les coups du tonnerre...
Bhima le prit par le bras et l'entraîna en un lieu dégagé où ils commencèrent à se battre comme deux éléphants enragés. La poussière qu'ils soulevaient était comme la fumée d'un incendie de forêt, et recouvrit si bien leur corps qu'on eût cru voir se balancer des montagnes enveloppées de brume...
Arjuna et Krishna parcourent en tous sens les deux côtés de la forêt et rabattirent les créatures qui tentaient de s'échapper. Des milliers d'animaux furent brûlés, mares et lacs entrèrent en ébullition... Les flammes montèrent jusqu'au Ciel... Sans perdre de temps, Indra partit pour Khandava et couvrit le ciel de masses de nuages ; la pluie était battante mais séchait à mi-course sous l'effet de la chaleur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
 
Le mystère de Mohenjo-Daro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mohenjo-Daro : Mystère. Reconstitution 3d
» Mohenjo-Daro
» Cabdorosaure
» Le crash atomique de Shivapur en Inde
» Un mystère du diamant Hope résolu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFDP Histoire et Sciences :: Enigmes du monde :: Enigmes du monde-
Sauter vers: