Forum de discussion autour de l'histoire et des sciences
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Grande Muraille de Chine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: La Grande Muraille de Chine   Jeu 12 Juin - 3:53

Homme curieux a écrit:
La Grande Muraille de Chine (長城, pinyin : Chángchéng, littéralement : « long » + « ville fortifiée », en tibétain : rgya-nag lcags-ri རྒྱ་ནག་ལྕགས་རི « la montagne de fer de Chine ») est la plus longue construction humaine au monde ; elle est censée parcourir environ 6400 kilomètres, de la frontière avec la Corée jusqu'au désert de Gobi. Sa largeur évolue entre 5 et 7 mètres en moyenne et sa hauteur entre 5 et 17 mètres. Elle est ponctuée de tours de guet et de bastions sur toute sa longueur. Dans la pratique, si elle est impressionnante sur les milliers de kilomètres proches de la capitale, elle se réduit au-delà de cette distance jusqu'à apparaître en certains endroits comme une imposante levée de terre.

Sa construction a été entamée sous la dynastie Qin, 221 à 206 av. J.-C., lors de l'unification de la Chine par le Premier Empereur Qin Shi Huang, puis évolua à plusieurs reprises en fonction des besoins. Son but était d'empêcher les troupeaux des tribus voisines de se mélanger avec ceux de l'Empire Chinois, et ainsi d'éviter les conflits. En effet, la muraille est aisément franchissable par une armée en raison de sa faible hauteur. C'est sous la dynastie Qing, (au XVIIIe siècle), qu'elle prit sa forme actuelle pour empêcher les armées Turques et Mongoles d'envahir la Chine. Des études par satellite ont montré que de nombreux segments (d'une longueur totale d'environ mille kilomètres) étaient enfouis sous terre.

L'on dit souvent de la Grande Muraille qu'elle est visible à l'œil nu depuis l'espace. Elle serait le seul produit du génie humain discernable depuis l'au-delà de l'atmosphère. Cela est bien sûr faux, puisqu'il est impossible de distinguer New York (par exemple) si l'on se trouve dans l'espace. Or, la superficie de cette ville est bien plus importante que le plus grand des tronçons de la Grande Muraille.

On prête à la Grande Muraille la réputation d'être le plus grand cimetière du monde, ce qui est exact dans la mesure où les nombreux ouvriers morts pendant les travaux ont été enterrés dans ses environs immédiats (10 millions selon le Quid). Il ne faut bien entendu pas supposer qu'ils avaient été enterrés dans la muraille elle-même, un ouvrage militaire aussi important, dont la résistance constitue une des caractéristiques essentielles, ne pouvant guère se prêter à ce genre de fantaisie.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Muraille_de_Chine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: La Grande Muraille de Chine   Jeu 12 Juin - 3:54

Un trésor culturel et un monument commémoratif



La Grande Muraille est un jalon de l’histoire de Chine qui illustre la culture et l’art qui se sont déployés pendant plus de 2 000 ans. En plus des ouvrages architecturaux typiques de la muraille, il y a également quantité de poèmes, chants, histoires et opéras locaux qui s’y rapportent. En outre, depuis sa construction, la Grande Muraille a été le témoin de nombreuses scènes héroïques. On y a livré des batailles illustres, et la perte de la Grande Muraille a souvent donné lieu à des renversements de dynasties. Ces batailles célèbres ont engendré bon nombre de personnages héroïques, tant sur le plan militaire que politique, ce qui a grandement enrichi la valeur culturelle de cette ancienne architecture. Aujourd’hui, les touristes du pays et de l’étranger sont encouragés à escalader la Grande Muraille par ces lignes : « Celui qui n’a pas escaladé la Grande Muraille n’est pas un homme véritable. »

Sites d’intérêt

Shanhaiguan. C’est le point final de la Grande Muraille à l’est, une forteresse stratégique des Ming située à 25 km de Qinhuangdao, province du Hebei. De tout temps, cet endroit a été un passage stratégique. Le mot Shanhai, qui signifie « montagne » et « mer » en chinois, vient de sa localisation : montagne derrière et mer, devant. La forteresse avait la réputation d’être un « passage de fer et un verrou doré de la Grande Muraille ». Du haut de Shanhaiguan, le panorama est splendide. La Grande Muraille s’étire des deux côtés, au sud jusque dans l’océan, endroit appelé couramment Laolongtou, et au nord, jusqu’à la colline de la Joie.

Tronçon de Niujijiao. Ce tronçon fait référence au troisième col du mont de la Corne, à huit kilomètres au nord-est de Shanhaiguan. En raison de l’altitude du mont et de la profondeur des vallées, ce tronçon semble agrippé sur la crête avant de redescendre dans la vallée et de remonter vers la cime opposée. On surnomme ce tronçon : la « Grande Muraille suspendue sens dessus dessous ». C’est une vue spectaculaire.

Tronçon de Huangyaguan. C’était une importante forteresse de la Grande Muraille septentrionale de la dynastie des Ming, au pied du mont Yanshan, à 20 km du district de Jixian, ville de Tianjin. Ce tronçon a été construit en 556. Autour de la passe, il y a des dizaines de tours de guet, et sur le mont, de nombreuses pagodes. À un kilomètre à l’extérieur de la passe, il y a une tour de guet ronde de 23 m de haut : la tour du Phénix. Le district de Jixian offre de bons services de transport vers la passe.

Tronçon de Simatai. Ce tronçon a quelque 5 km de long. L’entrée de la passe est réellement abrupte. À cet endroit, la muraille s’élargit ou se rétrécit selon la crête rocheuse en lame de rasoir. On y trouve non seulement une voie large pour chevaux, mais aussi les escaliers « échelle céleste » le long des crêtes abruptes. Sur une courte distance, le modèle de la muraille et des tours de guet varie beaucoup.

Tronçon de Gubeikou. C’est un tronçon situé dans le district de Miyun de Beijing. Sur le plan géologique, c’est un tronçon très dangereux, et il contrôle le passage important allant de Beijing aux plateaux frontaliers. Il relie deux monts pour en faire une défense puissante. De nombreuses batailles célèbres y ont eu lieu.

Tronçon de Badaling. Ce tronçon se classe parmi les « neuf forteresses sur Terre », et il est le premier passage crucial de la Grande Muraille. Il représente la quintessence de la Grande Muraille des Ming. Ce tronçon, dont le nom signifie « qui mène dans toutes les directions », est situé à 80 km de Beijing. Il était difficile à attaquer et très gardé. On peut encore y voir l’inscription ancienne « barrière naturelle ».

Tronçon de Jinshanling. Ce tronçon s’étire sur plus de 1 000 km, de Shanhaiguan jusqu’à l’ouest du district de Changping, Beijing. Il y a plusieurs tours de guet de formes variées (carrées, rondes, elliptiques ou en L) à cet endroit. On le surnomme le « deuxième Badaling ». Ce tronçon est situé à 4 km de l’autoroute Beijing-Chengde; il est donc facilement accessible.

Tronçon de Mutianyu. Ce tronçon a été bâti sur des crêtes montagneuses, à 20 km au nord-ouest du district de Huairou, Beijing. Il tire parti de la barrière naturelle du mont Jundu comme protection essentielle du nord de la capitale. Avec Juyongguan et la Cité pour garder les frontières, il forme un système de défense complet. Dans ce tronçon, les remparts ont de cinq à sept mètres de haut, et la voie pour les chevaux, quelque quatre mètres. Sur le dessus des murs, il y a des créneaux pour tirer, et les tours de guet sont près les unes des autres. On dit que ce tronçon est très caractéristique des structures de la Grande Muraille. C’est aussi un site touristique intéressant, car il est entouré de ruisseaux. On dit qu’on y trouve les plus belles scènes de la Grande Muraille.

Juyongguan. C’est une autre porte importante de la Grande Muraille, située à quelque 50 km au nord-ouest de Beijing. Cette passe est située entre de hautes montagnes dans une vallée de quelque 20 km. De tout temps, l’endroit a été un passage militaire incontournable. Gengis Khan y a combattu. À l’intérieur du portique d’entrée, on trouve des gravures de plus de 2 000 bouddhas, un chef-d’œuvre de la dynastie des Yuan. Cette passe fait partie des huit beaux sites de Beijing.

Pingxingguan. C’est le tronçon de la Grande Muraille intérieure des Ming, une forteresse importante au pied de la colline Pingxing, dans le nord-est de la province du Shanxi. Une ville est située à droite de l’entrée de la passe. Au nord et au sud, se dressent les monts Wutai et Hengshan. Cette passe relie la passe Yanmen dans l’ouest à la passe Zijing, dans l’est. Durant la guerre de Résistance contre l’agression japonaise, la Huitième Armée de route, dirigée par le PCC, y a attaqué l’armée japonaise en 1937 et a remporté une éclatante victoire.

Niangziguan. C’est la passe méridionale des trois passes intérieures de la Grande Muraille des Ming. Elle est située dans la province du Shanxi et forme une barrière naturelle des provinces du Shanxi et du Hebei. Le chemin de fer Shijiazhuang-Taiyuan passe tout près, et du train, on peut y voir des scènes étonnantes de tours et de cols.

Yanmenguan. C’était un passage stratégique durant les Ming, à l’entrée de la gorge Yanmen, province du Shanxi. Des monts et des monts entourent cette passe et une route menant vers la ville traverse une gorge périlleuse.

Jiayuguan. C’est l’extrémité ouest de la Grande Muraille. Cette passe est située à quelque 40 km de la ville de Jiuquan, dans le nord-ouest de la province du Gansu. Bâtie en 1375, on dit qu’elle est la « passe no 1 des prouesses sur Terre ». Sur le plan militaire, elle assurait la sécurité de la région à l’ouest du fleuve Jaune durant les Ming, et sur le plan architectural, elle est un jalon parmi les anciens bâtiments militaires encore intacts. Cette passe occupait une position qui était très difficile à assiéger, et elle a toujours été un passage stratégique. La route de la Soie y passait aussi. Cette passe est située à proximité du chemin de fer Lanzhou-Xinjiang et de l’autoroute. Il est donc facile de s’y rendre.

Muraille suspendue. Ce tronçon particulier est situé à 7,5 km au nord de Jiayuguan, à l’entrée de la gorge Shiguan, ville de Jiayu. Des sections sont aussi planes que le sol, alors qu’en d’autres endroits, elles sont abruptes comme des falaises. De plus, il y a 200 m de cette muraille qui ont été construits sur une crête de 150 m de haut, avec une pente de 45 degrés, d’où le nom de muraille suspendue.



Sources :
http://www.chine-informations.com/mods/dossiers/la-grande-muraille-de-chine_239.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Rick



Masculin Nombre de messages : 709
Age : 38
Localisation : Dans la nuit des temps
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: La Grande Muraille de Chine   Jeu 12 Juin - 3:57

A noté que c'est l'une des seules sinon la seule construction de l'homme que l'on puisse voir depuis l'espace jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heavyharmonies.com/cgi-bin/gletter.cgi?Letter=A
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Grande Muraille de Chine   Aujourd'hui à 10:56

Revenir en haut Aller en bas
 
La Grande Muraille de Chine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la grande muraille de Chine
» La Grande Muraille - Chine
» Mémoire : Intérêts géographiques du crédit carbone Forestier au Sénégal : Actions de la Grande Muraille Verte à Loughéré Thioly (Matam)
» Cartographie du réseau TGV chinois : se fait attendre...
» Mémoire : Intérêts géographiques du crédit carbone Forestier au Sénégal : Actions de la Grande Muraille Verte à Loughéré Thioly (Matam)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AFDP Histoire et Sciences :: Archéologie :: Archéologie :: Archéologie Mondiale :: Asie-
Sauter vers: